✊ Sortons de l’impasse sanitaire ! ✊

1 août 2021
Manifestation contre le pass sanitaire, le 31 juillet 2021 à Paris (photo de Serge d'Ignazio)

Le Poing a reçu cette tribune du groupe “Montpellier contre la dictature sanitaire”, que nous relayons :


👉 À toutes celles et ceux que la peur ne paralyse pas mais motive,
👉 À toutes celles et ceux qui ont gardé la mémoire, savent l’histoire, cherchent la vérité,
👉 À toutes celles et ceux qui ne sont pas épuisés, blasés, qui ont de la ressource,
👉 À toutes celles et ceux qui veulent combattre l’oppression, qui veulent vivre libres et égaux,
Nous lançons cet appel :

➡️ Nous ne croyons pas les mensonges officiels – ficelés par le « Conseil scientifique » – qui présentent le Covid-19 comme une pandémie si grave qu’elle exige des mesures scélérates installant une véritable dictature en France et ailleurs. La propagande en batterie que nous subissons quotidiennement a pour seule fonction de neutraliser notre révolte face à une guerre sociale impitoyable.

➡️ Le prétexte sanitaire permet de mener une politique d’asservissement général jamais observée dans des pays prétendument démocratiques. Ce dispositif coercitif et répressif accompagne un effondrement économique provoqué par l’absence de croissance mondiale et combiné à l’éclatement d’insurrections sur tous les continents.

➡️ L’objectif de l’État, en accord avec les instances dirigeantes des principales puissances mondiales, est de restructurer le système économique sur le dos des travailleurs.
En témoignent les dernières annonces de Macron sur “la pleine mise en œuvre de l’assurance chômage” au 1er octobre et son souhait de reprendre le chantier de la réforme des retraites avant la fin de son mandat.

➡️ Cependant, le pouvoir sait très bien que pour mieux attaquer les conditions matérielles de vie / survie, il lui faudra d’abord restreindre les libertés individuelles (tout en prétendant nous protéger) ainsi qu’isoler et fragmenter la population (tout en prétendant l’unir).
Un conseiller ministériel promet “une vie de merde pour les non vaccinés.”

➡️ En s’attaquant aux personnes vaccinés et non vaccinés via le pass sanitaire, le pouvoir fait un grand pas dans la logique de surveillance de masse et de contrôle social de la population. Nul doute qu’il saura améliorer, renforcer et étendre son utilisation à des finalités autres que sanitaires dans un futur proche.

➡️ Par la même occasion, ce dispositif lui permet de focaliser les projecteurs sur les non vaccinés plutôt que d’être jugé sur ses résultats dans la gestion de la crise sanitaire. Espérons que nul n’oubliera que Macron et sa clique n’ont rien fait pour endiguer la suppression des 69 000 lits d’hôpitaux entre 2003 et 2017. Et qu’au contraire, ils ont maintenu les suppressions de lits en pleine crise du Covid.

➡️ Espérons que nul n’oubliera non plus les dernières annonces de Castex sur l’augmentation du budget du ministère de l’intérieur : 900 millions d’euros de plus en 2022 s’ajoutant aux quelque 2,5 milliards supplémentaires pour la période 2017-2021.
Les récentes manifestations contre le pass sanitaire ont été massives pour une période de vacances et semblent redonner espoir à de larges franges de la population. Cependant, l’extrême droite qui a toujours servi les intérêts de la classe dominante s’est glissé dans les cortèges pour y répandre ses idées nauséabondes.

➡️ La variante complotiste de l’extrême droite nous ressert son antisémitisme d’autrefois. Elle simplifie tellement le système capitaliste, qu’elle est prête à suivre n’importe quel démagogue qui débite ses idées comme de grossiers slogans publicitaires. Le fait que le capital privé et l’État fonctionnent intimement ensemble, qu’ils ont les mêmes intérêts à accumuler du capital et à cacher leurs intérêts mutuels est réduit à : « Tout est de la faute de Bill Gates, Soros et Rothchild. »

➡️ À gauche, nous entendons toujours les mêmes arguments légalistes réchauffés pour lutter contre le pass sanitaire. Dire que ce dispositif est anticonstitutionnel ou illégal nous fait oublier que la loi et le droit sont le résultat d’un rapport de forces entre la classe dominante et l’ensemble des exploités. Cela nous fait oublier que la classe dominante manipule le droit en fonction de ses intérêts du moment.

➡️ Ne répondons pas favorablement à l’idéologie de l’unité qui voudrait que nous fassions abstraction de nos différences politiques pour lutter contre le pass sanitaire et Macron. Nous devons à la fois lutter contre le pass sanitaire et contre les oppresseurs d’hier, d’aujourd’hui et de demain.

➡️ Dans ces conditions de mensonge généralisé, de dictature sanitaire, de crise violente du capitalisme, le souvenir de nos prédécesseurs qui résistaient activement face à l’oppression se ravive. Il nous convoque pour se lever et frapper la tyrannie d’un monde invivable dont seules les crapules capitalistes profitent.

➡️ La résistance commence par l’action individuelle, le refus de se soumettre à la discipline, le souhait de se solidariser, de se regrouper. Elle se poursuit par l’organisation entre exploités, opprimés, en dehors des instances chargées de domestiquer leur force.

➡️ C’est-à-dire en dehors des syndicats qui ont mené aux défaites de 2010 et 2016, des partis qui récupèrent la contestation et des ONG de toutes sortes.

➡️ Elle se réalisera aussi par la contre-information (incompatible avec les balivernes complotistes de l’extrême-droite), le sabotage, la grève sauvage, les manifestations et les occupations.

😎 Pour nous suivre sur Telegram, installez l’application sur votre smartphone ou ordinateur et cherchez « Montpellier contre la dictature sanitaire ». 😎


ARTICLE AGORA SUIVANT :

PLU St Clément-de-Rivière : Oxylane rejeté par le Commissaire Enquêteur