4ième anniversaire de l’occupation du rond point des Près d’Arène les 17 et 19/11/22

12 novembre 2022

Les Gilets jaunes des Près d’ Arène ont envoyé au Poing l’invitation à leur 4 ième anniversaire d’occupation du rond point, nous la relayons

 

Les GJ du RPPA fêteront leurs quatre ans d’existence ce jeudi 17 novembre (jour anniversaire donc) de 16h00 à 21h00 sur le rond-point des Près d’Arènes, ainsi que le 19 novembre à partir de 10h00. 

Vous êtes tous invités pour ces deux journées. 

Nous en profitons pour répondre à une question qui traverse tous ceux qui sont descendus dans la rue en 2018 avec un gilet jaune, comme ceux qui espéraient voir chuter Macron aux dernières élections : « Macron a-t-il gagné ? »

Autrement dit : la mobilisation des GJ a-t-elle servi à quelque chose, et cela a-t-il encore une utilité de maintenir notre drapeau ?

On ne peut pas répondre à cela par un simple slogan.

En effet, d’un point de vue juridique, administratif, Macron a remporté les dernières élections. Mais sommes-nous insensibles aux conditions de l’exercice du pouvoir ?

Relevons quand même :

Notre mouvement spontané a été la démonstration que, en dehors des consignes des chefs de partis, le peuple peut imposer au pouvoir une crise politique sans précédent, non prévue, qui les a fait trembler à la hauteur de la répression qu’ils ont déchaînée.

Les GJ ont insufflé partout le sens de la révolte, ils en sont la marque, et c’est pour cela que nous continuons d’être salués par la population qui voit en nous la carte de visite de cette résistance

Certes, Macron possède les moyens de communication que ses amis de la finance lui prêtent volontiers ; certes, il a bénéficié d’une campagne de presse sur le thème “Macron rempart contre l’extrême droite”. Mais il y a des victoires qui sonnent comme des aveux de faiblesse : cette ficelle de l’épouvantail RN est usée jusqu’à la corde, ça ne prend plus, cela se voit trop.

Malgré cela : il est minoritaire. Minoritaire dans le pays et minoritaire à l’assemblée, d’où l’alignement de quatre 49.3 quelques mois à peine après le début du nouveau mandat. Notons aussi que nous avons maintenant un groupe de parlementaires de la NUPES dont le programme recoupe largement les revendications que nous portions. Cela suffit-il ? Non. Mais qui peut affirmer que nous y sommes indifférents ?

Tant que le roi était roi, il était au pouvoir et on pouvait penser qu’il y resterait à jamais. Mais les conditions mûrirent lentement et la chute finale interdit tout retour en arrière : ce fut la grande Révolution de 1789.

Ce retournement historique approche, les GJ y participent pleinement et maintenant qu’ils ont mis le pied dans la porte, elle ne se refermera plus !

Les prix s’envolent, la réforme des retraites est remise au gout du jour, les commandes de matériel répressif ont explosé, les hôpitaux sont malades des réformes et de la pénurie, la démocratie que nous appelons de nos vœux avec entre autres, le RIC nous est refusée.

Quatre ans après, les problèmes sont encore là, la misère aussi, même si elle ne passe pas à la télé, tout ceci met à l’ordre du jour la préparation des combats à venir.
Voilà les bonnes raisons que vous avez de venir avec nous, non pas pour commémorer un passé révolu, mais pour préparer les luttes à venir !
L’histoire est faite par les hommes, pas par les pronostics médiatiques !

Les 17 et 19 novembre : tous sur le rond-point des Près d’Arènes.  

Très cordialement et combativement,
Les GJ du RPPA


ARTICLE AGORA SUIVANT :

"Non au SNU" un débat sur le Service National Universel le 19 novembre à17h30 à la Carmagnole.