Mardi 10 mai mobilisation des soins critiques au CHU de Montpellier

6 mai 2022

Le Poing a reçu ce communiqué de presse de la CGT/Santé que nous relayons


Cette journée de grève s’inscrit dans le cadre de l’attribution inéquitable de la “prime soins critiques” à certains personnels et délaissant au passage les ASHQ, AS, AP, IDE spécialisés IADE et PUER ainsi que les kinésithérapeutes pourtant essentiels dans ces secteurs essentiels de soins critiques.
MOBILISATION GENERALE LE 10 MAI DANS LES SECTEURS DE LA REANIMATION, DES SOINS CRITIQUES ET DE LA NEONATOLOGIE.

Le 11 mai 2021, soutenus par la CGT du CHU, les agents de réanimation et de soins critiques se mobilisaient pour obtenir des revalorisations de salaires et des moyens supplémentaires au regard des compétences nécessaires pour travailler dans des secteurs où la technicité omniprésente sert l’intérêt du patient.

Le 28 décembre 2021, le 1er Ministre attribuait une prime de 100 €/mois mais uniquement aux cadres de santé et aux IDE (sur injonction du ministère de la santé) ?!!

Le 15 mars 2022, les « oubliés » de la prime soins critiques se mobilisaient à l’appel de la CGT qui rencontrait la direction de l’ARS à qui elle remettait une pétition signée par plusieurs centaines d’agents.

Le 4 avril dernier, le syndicat CGT a effectué une demande d’annulation de la note de service du CHU qui délimite l’attribution de cette prime aux seuls IDE et cadres de santé, alors que le décret rend éligible à cette prime les infirmiers spécialisés IADE et puériculteur.trice.s.

Le mardi 10 mai 2022, les agents de ces unités se mobiliseront à nouveau pour obtenir l’attribution de la prime aux agents écartés arbitrairement. Le saupoudrage du gouvernement et sa volonté de diviser les équipes ne suffiront pas à calmer la colère des personnels !
Les ASHQ, AS, AP, IADE, PUER, MKDE soutenus par les IDE avec la CGT réclament :


– L’égalité salariale entre les agents par l’attribution de la prime réa/soins critiques à l’ensemble des personnels de ces secteurs

– Une augmentation immédiate du point d’indice de 28 % correspondant aux pertes de pouvoir d’achat cumulées depuis 2010

– La révision des ratios soignants/soignés

– La reconnaissance de la pénibilité de nos professions par un départ à la retraite anticipé : catégorie active pour tous


MARDI 10 MAI

12H30 : PIQUE-NIQUE DE LA COLERE SUR LE ROND-POINT DE LAPEYRONIE”


ARTICLE AGORA SUIVANT :

Amnesty International interdit de parole publique par la Mairie de Montpellier.