24/25/26/06/22 La Cimade de Béziers fête ses 20 ans

22 juin 2022

Le poing a reçu le programme de cette initiative que nous relayons

A Béziers la CIMADE a vingt ans ça se fête!

15 novembre 2001 : l’agrément pour la gestion d’un Centre d’Accueil
de Demandeurs d’Asile (CADA) de 30 places est délivré à La Cimade.
20 ans déjà que le centre est ouvert à Béziers !
20 années faites de multiples rencontres qui ont confirmé les valeurs portées par La
Cimade, 20 années de solidarité active auprès des personnes étrangères. Plus de 600
femmes et hommes hébergés, d’innombrables dossiers de droit au séjour et de droit
d’asile traités au sein du CADA… Des centaines d’heures d’apprentissage du français,
des films, des concerts, des activités multiples… Ce sont autant de moments qui ont
permis de beaux échanges entre les personnes étrangères hébergées et les habitant∙e∙s
de Béziers, d’expérimenter collectivement ce vivre ensemble que La Cimade appelle de
ses vœux.
Tchétchènes, rwandaises, kurdes, ukrainiennes, afghanes, congolaises, arméniennes,
nigérianes, algériennes, syriennes, soudanaises, tchadiennes, sierra-léonaises, exyougoslaves, érythréennes… : pour ces personnes issues de plus de 40 nationalités,
le CADA de La Cimade a constitué un refuge. Elles ont témoigné et témoignent encore
aujourd’hui de nombreuses difficultés mais ce qu’elles mettent en valeur c’est surtout
leurs vies reconstruites, la manière dont elles se sont remises debout.
La Cimade à Béziers, c’est aussi la lutte pour la dignité des Rroms de la ville et celle des
Syrien∙ne∙s squattant un HLM ; un engagement auprès des collectifs de sans-papiers ;
des actions multiples contre la régression des droits des personnes en demande d’asile ;
contre la double peine ; pour les couples mixtes mis au ban ; contre la banalisation du
racisme dans la ville et une solidarité avec les faucheurs et faucheuses volontaires, les
Basques, les Indigné·e·s, les Alternatifs et Alternatives. Le CADA est un lieu de travail
social et de défense des droits.
De ces 20 ans, nous garderons l’insouciance, la liberté, l’âge où tout semble possible
et nous invitons toutes et tous nos ami·e·s à faire la fête avec nous pour parler du plus
important : l’avenir !
ça se fête ! A Béziers

 


ARTICLE AGORA SUIVANT :

Soutien à la journée de Jérusalem à Montpellier, ça suffit ! Lettre ouverte aux EluEs