Création du Front des Luttes Antifasciste et Antisexiste de Montpellier (FLAAM)

par Le Poing 28 septembre 2020

À Montpellier, à de rares exceptions près, les mobilisations antifascistes ont empêché les groupes d’extrême-droite extérieurs au Rassemblement National de tenir un agenda public et localisé de leurs actions. Mais l’antifascisme a bien du mal à se structurer, et c’est notamment ce qui explique le regain d’activité, certes confidentiel, de groupes comme l’Action française et Jeunesse Saint-Roch. Après les dissolutions ou l’arrêt d’activités du Collectif Antifasciste 34, du SCLAP 34 ou bien encore du Groupe Révolutionnaire Antifasciste et Populaire de l’Hérault (GRAPH), le Front des Luttes Antifasciste et Antisexiste de Montpellier (FLAAM) annonce sa création dans un communiqué que nous reproduisons ci-dessous. Il devra co-exister avec Montpellier Antifasciste et Populaire (MAP).


 


ARTICLE AGORA SUIVANT :

Castulpabilixation