Ecoles coraniques fermées à Montpellier : une tempête dans un verre d’eau

19 novembre 2022
11/08/22 le préfet en pleine séance de promotion des valeurs de la République aux côtés de R. Ménard lors de la messe catholique à la gloire de la vierge Marie
Le poing a reçu ce communiqué de la Libre Pensée que nous relayons pour éclaircir un buzz médiatique diffusé par la préfecture

Ecoles coraniques fermées à Montpellier : tempête dans un verre deau, le préfet Moutouh en capitaine de pédalo !
Ce jeudi 17 novembre la presse sest fait lécho le mot est faible de la décision de la mairie de Montpellier,
sur demande du Préfet, de fermer Tawakkoul, centre dapprentissage de lislam pour les enfants, soit
léquivalent du catéchisme des enfants catholiques, ainsi quune association, le centre multiculturel
dOccitanie (CMO), essentiellement connue pour des activités de type caritatif et dentraide, et qui dailleurs
possède un site internet, cmo34.fr.
Si laffaire a eu un tel retentissement, ce nest absolument par pour les causes réelles et officielles des
fermetures (qui dailleurs ne sont pas définitives), mais pour les propos du Préfet Moutouh qui ont
accompagné cette fermeture. Notons dailleurs que les causes de la fermeture nont pas été indiquées par les
médias, ce qui peut se comprendre vu quen lespèce, les raisons de la fermeture sont moins vendeuses que
les sorties de route de notre Préfet.
Cest ainsi que titrant « deux écoles coraniques illégales fermées », le journal 20 minutes rapporte les propos
du Préfet : « Le préfet de l’Hérault, tient à rappeler qu’il a engagé dans le département une lutte contre les
pratiques d’endoctrinement véhiculant des valeurs contraires à la République auprès des jeunes enfants ».
Quen estil réellement ?
La Libre Pensée a eu accès à larrêté de la commune de Montpellier. Celuici indique les causes réelles de la
fermeture du centre Tawakkoul : « travaux daménagement réalisés sans autorisations administratives ;
ouverture au public dun établissement sans arrêté douverture du Maire ; locaux non conformes au
règlement de sécurité ». Quant à la commission de curité, elle notera sobrement : « Manque des
dégagements, manque la stabilité au feu, manque disolement réglementaire / tiers, en conclusion :
établissement dangereux ». Quant au CMO, rappelons que la salle de prière fut déclarée en 2020, que deux
permis ont été déposés depuis 2019. Bref on est loin, très loin, des titres racoleurs sur les « écoles
clandestines » qui font vibrer la corde zemourienne des bobos de centreville.
Et les « pratiques dendoctrinement véhiculant des valeurs contraires à la République », nous diriezvous ?
Aucune trace nulle part, rien. Mais alors pourquoi le Préfet décidetil dappuyer immédiatement sur le
bouton de lusine à fantasmes ? Bonne question !
La Libre pensée nest pas favorable, à titre personnel, comme association, à la diffusion des idées des
religions, préférant bien entendu lathéisme, la science, la raison. Mais elle est également attachée aux
libertés dune part, et refuse linstrumentalisation de questions religieuses à des fins de propagande pour
diviser la population et détourner des véritables problèmes auxquels sont confrontés des millions de
citoyens.
Une frénésie de mise aux normes des bâtiments : très bien, mais pourquoi ne pas lappliquer au reste de Montpellier ?
Ensuite, certains petits malins pourront faire remarquer que si personne ne peut critiquer les services de
lEtat pour sassurer de la sécurité et du bienêtre des habitants de Montpellier, on pourrait sinterroger :
pourquoi ces mêmes services de lEtat nont pas tiré la sonnette dalarme concernant la décomposition de la
tour dAssas depuis des années ? Ou encore, pourquoi atil fallu lacharnement des habitants et dune
députée, pour que la résidence de lEspérou, en état de dégradation avancée, voit le rétablissement de son
eau chaude (vous avez bien lu) et quun calendrier pour des travaux soit imposée à la Mairie Si les
services de lEtat souhaitent des indications de noms de résidences pour faire respecter les normes dhygiène

et de sécurité aussi rapidement quils ont fermé le centre Tawakkoul et le CMO, nous pouvons leur en
fournir ils ne manqueront pas de travail.
Car il sagit bien dans les deux cas de mettre les bâtiments aux normes ? Alors pourquoi ce qui a duré des
mois et sest dénoué grâce à une campagne de presse appuyé par des élus locaux de la Nupes, met moins de
quelques heures quand il sagit dun lieu denseignement religieux musulmans ? La réponse nestelle pas
dans la question ?
Le Préfet Moutouh devrait appliquer les principes de la République partout, y compris à luimême !
Le préfet Moutouh était cet été aux côtés de Robert Ménard maire dextrême droite de Béziers pour assister
à une procession religieuse, procession en lhonneur de la « Vierge » Marie.
Comme citoyen, il a bien entendu le droit dêtre un partisan de la Vierge Marie, du catholicisme, et de
trouver Robert Ménard et ses idées fabuleuses voire lumineuses. Cependant, comme Préfet représentant
lEtat, même sous la Cinquième République, il se doit de rester neutre. Manifestement, encouragé par le
silence de Darmanin quant à ses frasques estivales, se croitil autorisé à utiliser les termes « valeurs de la
publique » pour dénigrer les musulmans, les quartiers populaires et pour mieux chanter les cantiques.
Pour le reste, nous avons une nouvelle fois une affaire qui se dégonflera aussi vite quelle a été montée. Le
Préfet nous avait promis dinterpréter Sylvester Stallone dans Rambo, on aura Louis de Funes dans la
Grande Vadrouille.
Montpellier le 19.11.2022 Libre Pensée – Fédération Unie de l’Hérault
Adresse : Espace Martin Luther King, 27 Boulevard Louis Blanc, 34000 Montpellier
Mél : groupeunivlp34@yahoo.com
Facebook : Fédération de la libre pensée 34 ; Twitter : Libre Pensée 34
Site national FNLP : www.fnlp.fr ; Tel : 06 74 63 52 15



ARTICLE AGORA SUIVANT :

Qatar 6 - Droits de l'homme 0