Lettre ouverte des gilets jaunes de Gignac aux députés de l’Hérault sur la loi « sécurité globale »

par Le Poing 18 novembre 2020
Conférence de presse contre la loi sécurité globale à Montpellier le 16 novembre 2020

Le ministre G. Darmanin et votre collègue député J-M Fauvergue, ex-directeur du RAID, profitent de l’état d’exception imposé sous couvert d’urgence sanitaire pour faire passer en urgence le 17 novembre une loi sur « la Sécurité Globale ». Cette surveillance généralisée dans l’espace public est un risque majeur d’entrave au Droit à la Liberté d’Expression.

Quelle légitimité peut bien avoir un Etat policier ? Depuis deux ans, malgré le déni officiel, la répression de masse systématique (fichage, arrestations, mutilations … de manifestants, de journalistes) et les restrictions des libertés fondamentales (droit de réunion, de manifestation, et d’information) soulèvent indignation et protestations partout dans le monde et sont prises en exemple par plusieurs régimes dictatoriaux.

Dans une lettre ouverte du 28 avril 2019, nous vous avons déjà alerté en tant que député sur la répression policière lors des manifestations dans l’Hérault, notamment l’utilisation d’armes de guerre qui ont provoqué de nombreux blessés et éborgnés dans votre circonscription.

Dans l’immédiat, il vous appartient de vous positionner clairement CONTRE cette loi liberticide. En espérant que vous ne légitimerez pas la répression d’Etat à l’encontre de vos propres administrés. Les responsables politiques auront tôt ou tard des comptes à rendre envers nos concitoyens car l’Histoire avec un grand H ne les oubliera pas !

L’Histoire appelle à des choix, nous aurons connaissance des vôtres très prochainement.

Veuillez recevoir l’expression de notre vigilance sans faille.


ARTICLE AGORA SUIVANT :

Non à l'acharnement contre Jean-Marc Rouillan