Non au chantage à l’antisémitisme !

par Ammo 11 mars 2021

Nouvelle tentative gouvernementale de criminalisation du BDS. Le gouvernement entend continuer à manier le chantage à l’antisémitisme, et passer outre les décisions de la Cour Européenne des Droits de l’Homme. Nous devons lui montrer qu’il se trompe, et qu’il a tort de céder aux exigences des supporters de la colonisation israélienne.

Le procès contre Olivia Zémor, présidente de l’association CAPJPO-Europalestine, le 16 mars prochain à Lyon, est l’occasion d’une mobilisation unitaire. Car les instructions données aux magistrats par le ministre de la justice, Eric Dupond-Moretti, de condamner les militants de la campagne BDS, sont inacceptables.

Malgré un arrêt retentissant de la Cour Européenne des Droits de l’Homme (CEDH), qui a confirmé en juin dernier la légitimité du boycott citoyen d’un État pour motifs politiques et a condamné l’État français, ce dernier tente d’entraîner la justice dans un déni du droit européen. Dans sa décision, la Cour européenne souligne pourtant que « les actions et les propos reprochés aux requérants concernaient un sujet d’intérêt général, celui du respect du droit international public par l’Etat d’Israël et de la situation des droits de l’homme dans les territoires palestiniens occupés, et s’inscrivaient dans un débat contemporain, ouvert en France comme dans toute la communauté internationale ». Et d’ajouter qu’ils « relevaient de l’expression politique et militante ».

Dans une récente circulaire le ministre de la Justice se met au service des officines pro-israéliennes. Faisant mine d’ignorer la portée de l’arrêt de la CEDH, Eric Dupond-Moretti se permet d’enjoindre tous les parquets de France, de maintenir les poursuites contre la campagne BDS, et de tenter d’obtenir, au mépris du droit, des condamnations.

En avril 2015 et novembre 2016, le Collectif Palestine 69 organisait des points d’information auprès des clients de la « Grande pharmacie lyonnaise » dans le cadre de la campagne BDS (Boycott, Désinvestissements, Sanctions). Les militants dénonçaient l’entreprise pharmaceutique israélienne TEVA, première productrice de médicaments génériques au monde, qui, disions-nous, « par son apport financier à l’Etat d’Israël, contribue au financement des opérations militaires à Gaza, au développement de la colonisation en Cisjordanie et à Jérusalem Est, au mépris des droits du peuple palestinien et des résolutions internationales ».

De nombreuses années plus tard (!) Olivia Zémor, directrice de publication du site «Europalestine», est convoquée devant le tribunal de Lyon, à la demande de la société TEVA, pour avoir relayé ces actions.

Ce procès du 16 mars est donc important vis-à-vis de la liberté d’expression et du droit au boycott de l’Etat d’Israël, Etat d’apartheid, qui commet chaque jour des crimes de guerre et contre l’Humanité. C’est l’occasion de marquer notre solidarité et d’intensifier la campagne de boycott contre TEVA ce fabricant de génériques.  

Solidarité avec Olivia Zémor et tous les militants de la campagne BDS !

Non au chantage à l’antisémitisme !

A bas la complicité du gouvernement français avec le régime de l’apartheid israélien !

Boycott Israël, État raciste ! 

De nombreuses associations appellent à manifester le 13 (Paris), le 14 (Lille) et le 16 mars (Lyon) en soutien. Signifions notre solidarité lors de la manifestation du 13 mars contre la loi Sécurité Globale dernier avatar du registre de répression permanente du gouvernement Macron. 

Amis des Arts et de la Culture de Palestine
Association de Palestiniens en Île-de-France
Association France Palestine Paris 14 – 6
AFPS Paris-Sud
Association Démocratique des Tunisiens en France (ADTF)
Association Nationale des Communistes
Association des Travailleurs Maghrébins de France (ATMF)
Comité BDS 57 (Metz)
Comité poitevin Palestine
Campagne BDS France-Montpellier
Campagne BDS France-Paris
Campagne Unitaire pour la Libération de Georges Abdallah
CAPJPO-EuroPalestine
Car ty es libre (association Istres)
CGT Energie Paris
CGT Unin Locale Paris 18ème
Collectif Ni Guerres Ni État de Guerre
Collectif Palestine Vaincra
Collectif Justice pour la Palestine
Comité pour le Respect des Libertés et des Droits de l’Homme en Tunisie (CRLDHT)
Droits Devant !
Fédération des Tunisiens pour une Citoyenneté des deux Rives (FTCR)
Fondation Frantz Fanon
International Jewish Antizionist Network IJAN
ISM : International Solidarity Movement France
LDH 75018
ORIW (ORGANIZATION RACISM ISLAMOPHOBIA WATCH) – Strasbourg
Palestine Libre Haute Marne
PIR
Rete dei Comunisti (Italie)
SAMIDOUN (Réseau International de Solidarité avec les Prisonniers Palestiniens)
Union Française des Consommateurs Musulmans (UFCM)
Union Juive Française pour la Paix (UJFP)
Union des Tunisiens pour l’Action Citoyenne (UTAC)

A L’ÉTRANGER :

ITALIE :
Comitato « Con la Palestina nel cuore »
Comitato « Per non dimenticare il diritto al ritorno »
Associazione Amici dei prigionieri palestinesi
Comitato « Per non dimenticare Sabra e Chatila ».
Forum Palestina

BELGIQUE :
Plate-forme Charleroi-Palestine
Le Comité Verviers Palestine

La Coordination Namuroise Belgo-Palestinienne, asbl
BACBI (Belgian Campaign for the Academic and Cultural Boycott of Israel) 

TUNISIE Association FIDA

MAROC :
Fédération Marocaine des Droits Humains
Stop Normalisation Maroc

CANADA :
Just Peace Advocates
Palestiniens et Juifs unis (PAJU)

AUSTRALIE :
The Australian Friends of Palestine,
Women for Palestine,
Australians for Palestine


ARTICLE AGORA SUIVANT :

Marche Mondiale pour le Climat Le 19 Mars| Montpellier 14H jardins du Peyrou