Social
En Bref 7 avril 2021

Ceci n’est pas un spectacle, ceci est une Criée

La première depuis le xième confinement et ses dernières mesures de restrictions appliquées par décrets dans le cadre de l’état d’urgence sanitaire. Ce mercredi sur le boulevard Louis Blanc les quelques personnes, dont les étudiants du cours Florent, qui attendent la Criée sont accueillies par Vivaldi et les quatre saisons.

Alors on continue !

Mais les occupations persistent, plus de 100 en France à ce jour et les occupants se réorganisent en déclarant tout évènement public et en travaillant dans des commissions. Dont les thèmes sont : les artistes émergeant(e)s, la convergence des luttes, et surtout un décryptage précis et détaillé des subtilités de la réforme de l’assurance chômage, votée en septembre 2019 et qui sera effective au 1er Juillet 2021.

En effet cette réforme ne concernera pas que les futur(e)s chômeurs(ses) mais bien tous les intermittent(e)s de l’emploi, tous les travailleurs(ses) en discontinu dans tous les domaines d’activité sociale. D’ailleurs aujourd’hui il n’y a à peu près que 50 % des artistes qui ont le statut d’intermittents du spectacle. Il apparaît donc vraiment essentiel aux mobilisés d’informer et de détailler tout ce qui se cache dans cette réforme, et qui selon eux touchera toutes, pour que tout le monde se mobilise pour en obtenir le retrait !

Le fameux « rapport Goron » – une mission du ministère de la culture confiée à André Gauron sur les « suites de l’année blanche en faveur des intermittents du spectacle et de l’audiovisuel »  qui devait être rendu fin Mars-, n’est toujours pas là et commence à ressembler à une arlésienne comme beaucoup d’autres réponses du gouvernement qui tente de se servir des intermittent(e)s comme « monnaie d’échange » dans cette crise sociale.

La prochaine Criée, déclarée, sera ce vendredi 9 Avril à 12h30 et chacun(e) aura le plaisir de suivre la longue file d’attente, respectant les distances sanitaires, devant la guillotine de Pôle Emploi où les bourreaux Emmanuel Macron et Elisabeth Borne officieront.

Lisez le dernier communiqué de la coordination intermittents et précaires.


ARTICLE SUIVANT :

Ateliers et assemblée générale : malgré les restrictions sanitaires le BAT du peuple tente d’ouvrir des perspectives