Politique
En Bref 13 février 2019

Cérémonie des Pics d’Or : Montpellier se distingue par sa politique anti-SDF

par Le Poing
La fondation Abbé Pierre organise ce soir une cérémonie qui n’aurait jamais dû exister : celle des Pics d’Or, consistant à « récompenser » les pires dispositifs qui empêchent les sans-abri de s’abriter ou de prendre un peu de repos, « donnant ainsi à voir combien la société repousse ses exclus toujours plus loin des regards » tranche la fondation.

« Du prix du dispositif le plus décomplexé au plus agressif, en passant par le plus fourbe, le plus contradictoire, le prix de l’arrêté anti-mendicité ou encore le prix international, la Fondation entend avec humour dénoncer une fois de plus ces pratiques inhumaines ».

Le dispositif de l’Oursin (voir photo ci-dessous), sorte de tapis de pics situé boulevard Sarrail à Montpellier, est en lice dans la catégorie du dispositif le plus agressif. Vous pourrez constater par ces photos que ces dispositifs anti-SDF pullulent dans les rues de Montpellier.

Dans une brochure « Réussir sa devanture commerciale », rédigée pour la mission urbaine « Grand Cœur » au nom du maire de Montpellier Philippe Saurel, on peut lire que « les petits éléments (clous, pitons, crochets, dispositifs d’interdiction d’assise…) encastrés dans le mur de façade sont le plus discrets possibles »

Avec 25% de taux de pauvreté sur Montpellier, ces « clous, pitons et crochets » pourraient bien finir par se retourner contre ceux qui préconisent leur installation.

Crédits photos : Arnaud Dufau


ARTICLE SUIVANT :

La préfecture de l'Hérault s'engage auprès du collectif « Bienvenue migrant·e·s 34 » à « dédubliner » dix personnes migrantes