Monde
Reportage 22 septembre 2019

Le ‘‘collectif des Algériens de Montpellier pour la démocratie’’ se mobilise pour soutenir la révolte algérienne

par Le Poing
Depuis février, le peuple algérien se soulève contre le régime de l’ancien président Bouteflika. En France, de nombreux collectifs se mobilisent pour les soutenir et à Montpellier, le « collectif des Algériens de Montpellier pour la démocratie en Algérie » (CAMDA) organise régulièrement des rassemblements les dimanches à l’Esplanade pour s’organiser et discuter de l’actualité d’un mouvement populaire tenace. Le Poing est allé à leur rencontre.

« Nous voulons de vraies élections pour changer de régime »

Depuis la démission d’Abdelaziz Bouteflika en avril – revendication-phare du mouvement –, l’Algérie est dirigée de fait par le chef d’État-major Ahmed Gaïd Salah. Comme les centaines de milliers d’Algériens et d’Algériennes mobilisé·e·s, nos interlocuteurs montpelliérains ne le portent pas dans leur cœur : « Cette semaine, il a ordonné à la gendarmerie nationale de fermer tous les accès à la capitale pour empêcher les gens de manifester, il y a eu beaucoup d’arrestations ». Des élections présidentielles sont prévues en décembre, mais beaucoup n’en veulent pas. « Nous voulons de vraies élections pour changer de régime précisent les militants du CAMDA, pas des élections organisées par des gens qui ont régné avec Bouteflika. Nous voulons une nouvelle assemblée constituante », à l’image de ce qui s’est produit en 1962, après l’indépendance. Pour le moment, le seul candidat déclaré est le conservateur Abdelkader Bengrina, ancien ministre du tourisme sous le règne de Bouteflika.

Déterminés à faire entendre leur voix par-delà les rives de la Méditerranée, le CAMDA organise des projections, des manifestations et des débats publics. Des dynamiques similaires se sont formées dans de nombreuses villes, et une coordination nationale est en train de se monter. Pour ne pas manquer les actualités du collectif, rendez-vous sur la page facebook du CAMDA, et pour en savoir plus sur ce soulèvement, lisez ces témoignages d’étudiant·e·s algérien·ne·s de Montpellier. Vive la solidarité internationale !


ARTICLE SUIVANT :

Rassemblement au tribunal de Montpellier ce lundi en soutien aux prévenus gilets jaunes