Social
Reportage 22 mars 2018

Lycées bloqués, 8000 manifestants, 2000 jeunes dans le cortège de tête, faculté de droit occupée

par Le Poing

Les lycées Clémenceau, Joffre, Monnet et Agropolis ont été bloqués ce matin, ainsi que la faculté Paul Valéry et le site Saint Charles. Les étudiants et les lycéens ont ensuite convergé vers le parc du Peyrou où ils ont pris la tête du cortège d’une manifestation de plus de 8000 personnes venues pour défendre les services publics et s’opposer à Macron.

Le service d’ordre de la CGT a joué les rabats-joie en se distançant volontairement de plusieurs dizaines de mètres du cortège de tête. L’ambiance y était pourtant chaude : banques et agences immobilières repeintes, distributeur calciné, slogans irrévérencieux. Personne n’a été arrêté. Si l’intersyndicale n’a pas dépassé la place de la Comédie, les jeunes ont fait durer le plaisir en occupant la faculté de droit et de science politique.

Une grande assemblée générale de plusieurs centaines de personnes s’en est suivie dans la foulée, comme cela avait été décidé précédemment*, et les étudiants, lycéens et membres du personnel présents ont voté l’occupation de la faculté. Depuis quand cela n’était-il pas arrivé à la faculté de droit et de science politique de Montpellier ? Depuis mai 68. On recommence ?

Note :

*La décision de faire une assemblée générale (AG) aujourd’hui à 14h dans la faculté de droit et de science politique de Montpellier avait été décidé lors de l’AG du 15 mars des membres du personnels de la faculté Paul Valéry.


ARTICLE SUIVANT :

Plan étudiants : la lutte des classes vibre à l’assemblée générale de la faculté de droit et de science politique de Montpellier