Politique
Analyse 15 décembre 2022

Montpellier : après le match France-Maroc, les fachos gâchent la fête

Capture d'écran d'une vidéo publiée par La Gazette de Montpellier

Plusieurs dizaines de militants d’extrême-droite ont agressé des supporters marocains sur la place de la Comédie ce mercredi 14 décembre. La police a fait usage de gaz lacrymogène.

Quand la fête vire à la ratonnade

Une quarantaine d’individus apparentés à des groupes d’extrême-droite ont attaqué le rassemblement Place de la Comédie à l’aide de feux d’artifices, ce mercredi 14 décembre à l’issue du match France-Maroc.
Selon La Gazette, les nervis ont crié “on est chez nous” en chargeant les supporters des lions de l’Atlas qui tentaient de monter sur la fontaine des Trois Grâces.

Plus tard dans la soirée, un jeune homme de 14 ans, habitant de la Paillade, est mort écrasé par une voiture. Des versions contradictoires ont circulé à propos de ces faits tragiques, qui demandent à être éclaircis.

Des violences similaires dans d’autres villes

À Lyon, des groupes fascistes ont procédé à des ratonnades après la victoire de la France, s’en prenant directement à ce qui ressemblait de près ou de loin à un·e Arabe, en entonnant des chants tels que « Bleu, blanc, rouge, la France au Français », ou encore en criant « Dehors les Arabes », comme l’a rapporté le média Cerveau Non Disponible.
A Nice même spectacle, des groupes fascistes bien préparés s’en sont directement pris aux supporters qu’ils identifiaient comme Marocain·es ou tout simplement Arabes.

À Paris, plus d’une trentaine de personnes d’extrême droite ont été interpellées, certaines armées. Parmi elles, des membres du GUD (groupe union défense, un temps dissous puis récemment refondé), génération identitaire ou les Zouaves Paris.

L’extrême-droite prend ses aises

Rien qu’à Montpellier, voilà plusieurs mois que les groupes fascistes apparaissent publiquement ou commettent des agressions de manière répétée : attaques contre le local associatif le Barricade, , table associative LGBT retournée à la fac de droit, jeune homme tabassé à la fac, militants d’un collectif étudiant chassés devant le campus…

Le 30 novembre dernier, une cinquantaine de militants de Reconquête! et de La Ligue du Midi ont manifesté devant les marches de l’Opéra de la Comédie contre la tenue d’un évènement caritatif en faveur de S.O.S. Méditerranée.

Combien de temps allons-nous tolérer ces agissements ? Face à la montée de l’extrême-droite et à l’instrumentalisation la plus crasse d’événements sportifs à des fins de propagande identitaire, organisons la riposte !


ARTICLE SUIVANT :

Appel du procès du commando de la fac de droit : le Parquet plaide pour un maintien des peines initiales, réponse le 28 février