Social
Reportage 18 février 2019

Montpellier. Après trois mois de luttes, 150 personnes participent à la dixième assemblée générale des gilets jaunes

par Le Poing
La participation à ce moment clé de l’organisation du mouvement social ne faiblit pas, même si un net problème de perspectives donne des allures plus abstraites à certaines interventions.

Les commissions communication et revendication ont fait voter le principe de faire émerger dix revendications d’extrême nécessité : elles seront présentées devant l’assemblée, puis creusées dans un second temps pour faire émerger un discours politico-social plus élaboré.

Les discussions ont tourné autour de plusieurs thèmes, comme le traitement médiatique des manifestations des gilets jaunes, notamment sur l’instrumentalisation de la question de l’antisémitisme, certes réel, mais tout à fait marginal.

L’animation des manifestations a aussi été abordée, avec un appel à toutes les initiatives individuelles pour faire déborder les cortèges de créativité : affiches, spectacles de rue, instruments de musique : « tous les goûts sont bienvenus pour éviter la passivité en manifestation ! »

Il a également été rappelé que « les conditions sociales en France vont très probablement se dégrader violemment dans les années à venir, le mouvement des gilets jaunes n’est qu’un prélude à une entrée en résistance populaire contre l’austérité. »

Quelques participants au mouvement ont communiqué autour d’une initiative intéressante : la création d’un groupe de travail d’une dizaine de personnes autour de terres agricoles de gilets jaunes à Cournonterral. Bénévoles, les maraîchers du mouvement social comptent redistribuer la nourriture produite aux familles de contestataires les plus précaires, et ils recrutent ! De quoi assurer les arrières d’une révolte qui se pense sur le long terme. Pour plus de renseignements, rapprochez-vous de l’assemblée.

Côté rendez-vous et actions à venir, on compte plusieurs perspectives : un rassemblement devant la prison de Villeneuve-lès-Maguelone dimanche 24 février à 18h, le traditionnel rendez-vous de soutien aux interpellés tous les lundis à 14h devant le tribunal de grande instance de Montpellier, la journée d’action syndicale du 19 mars – « qui devra être soigneusement préparée par l’assemblée, sans illusion sur les directions syndicales et leurs sempiternelles négociations » –, la grande manifestation régionale pour l’acte XV samedi prochain à 14h sur la place de la Comédie et bien sûr, la prochaine assemblée générale dimanche prochain à 14h au parc du Peyrou, sans parler d’une action pique-nique dans un supermarché en cours de préparation…

ARTICLE SUIVANT :

Béziers. Gilets jaunes, acte XV : blocage économique à la base Intermarché