PoliceJustice
En Bref 29 septembre 2019

Montpellier : la sécurité du centre commercial du Polygone gaze les gilets jaunes avec un extincteur

par Le Poing
L’acte 46 des gilets jaunes a été marqué à Montpellier par des provocations et des violences policières gratuites. Mais les manifestants se sont aussi fait molester par les agents de sécurité du centre commercial du Polygone. Après s’être fait courser plusieurs dizaines de minutes par les policiers, les gilets jaunes se sont repliés sur la place de la Comédie, et sont partis en direction du centre commercial du Polygone. Les policiers ont interpellé plusieurs personnes à ce moment-là, dont un militant du collectif « Désarmons-les » qui devait donner une conférence sur la répression le soir même. Quant aux gilets jaunes qui ont réussi à s’approcher du Polygone, ils se sont fait gazer par les agents de sécurité avec un extincteur, comme le montre cette vidéo publiée sur les réseaux sociaux et déjà partagée près de trois mille fois.

Bien évidemment, les agents de sécurité usent de la force dans l’illégalité la plus totale. Cette collaboration entre la police et la sécurité du Polygone n’est pas nouvelle : lors de précédentes manifestations, les agents s’étaient déjà fait remarquer pour avoir tenté de retenir des gilets jaunes en attendant l’arrivée de la police. Pendant plusieurs mois, les gilets jaunes passaient systématiquement devant le Polygone pour qu’il ferme ses grilles. Cette scène pourrait en convaincre plus d’un de refaire de ce centre commercial une cible privilégiée.


ARTICLE SUIVANT :

Montpellier. Gilets jaunes, acte 46 : la police fonce dans le tas