Politique
Reportage 6 octobre 2018

À Montpellier comme dans toute la France, la population manifeste son soutien aux personnes migrantes

Manifestation pour défendre les droits des personnes migrantes, le 6 octobre 2018 à Montpellier

Montpellier Poing Info, 6 octobre 2018 – De Madrid à Berlin, en passant par Palerme, Grenoble, Rennes, Concarneau ou bien encore Saint-Pierre de la Réunion, des dizaines de milliers de personnes ont manifesté pour soutenir l’Aquarius – le navire de sauvetage affrété par l’ONG SOS Méditerranée – et pour défendre les droits des personnes migrantes. En Occitanie, des rassemblements se sont tenus à Cahors, Carcassone, Mende, Millau, Montpellier, Narbonne, Nîmes, Perpignan et Toulouse.

« Aucun être humain n’est illégal »

Parmi les 57 rassemblements prévus en France, 42 n’ont pas été organisés par SOS Méditerranée, mais par d’autres associations. À Montpellier, le collectif  « Bienvenue Migrant·e·s 34 » a réuni environ 200 personnes ce samedi midi sur la place de la Comédie pour une manifestation jusqu’à la préfecture, au rythme des batucadas, d’une chorale militante et de slogans : « aucun être humain n’est illégal », « stop Dublin, stop expulsion, droit d’asile, régularisation »« de l’air, de l’air, ouvrez les frontières ». Cette manifestation, qui a été organisée à la demande de personnes migrantes, avait pour but de revendiquer « une application effective du droit d’asile en France » et de rappeler que le préfet de l’Hérault a la possibilité de faire sortir de la procédure Dublin les personnes migrantes qui en font la demande. « Depuis quelques années, la France a systématisé l’application de cette procédure, ce qui lui permet de se défausser sur d’autres pays européens de sa responsabilité en matière de protection internationale et cela au prix d’une législation de plus en plus restrictive et de pratiques sans cesse plus inhumaines et expéditives » rappelle le collectif.

« Vous refusez l’inacceptable »

L’ONG SOS Méditerranée – qui a demandé au collectif « Bienvenue Migrant·e·s 34 » d’annuler sa manifestation – a quant à lui réuni environ 500 personnes à 14h30 sur la place de la Comédie pour un rassemblement « pacifique et apolitique ». « Vous êtes venus ici pour dire que vous refusez l’inacceptable, vous n’acceptez pas que la Méditerranée soit devenue un lieu de barbarie, un gouffre qui avale tant de vies, un cimetière infâme, sans souvenir. » a clamé un intervenant sous des tonnerres d’applaudissements. « Sauver les vies, c’est un préalable, un impératif, une urgence absolue. Si nous ne le faisons pas, c’est notre âme qui se noiera. Nous rappelons que porter secours aux naufragés est une obligation qui s’impose à tous les marins, et que rien ne doit entraver, surtout pas le cynisme des États. » La revendication principale des rassemblements de SOS Méditerranée est de réclamer à l’État français d’octroyer un pavillon à l’Aquarius pour qu’il puisse continuer à naviguer. Depuis 2014, l’organisation internationale pour les migrations recense plus de 17 000 morts et disparus en Méditerranée(1) et l’équipage de l’Aquarius revendique avoir sauvé plus de 27 000 personnes dans les eaux internationales depuis 2015(2). Pour le moment, le gouvernement français refuse de donner ce fameux pavillon à l’Aquarius, mais cette grande journée de mobilisation nationale et internationale pourrait peut-être changer la donne.

« Respect du droit d’asile, Mr le Préfet, vous jetez les gens à la rue ! »


 

Rassemblement organisé par SOS Méditerranée pour soutenir l’Aquarius, le 6 octobre 2018 à Montpellier.

Nos articles sont gratuits car nous pensons que la presse indépendante doit être accessible à toutes et tous. Pourtant, produire une information engagée et de qualité nécessite du temps et de l’argent, surtout quand on refuse d’être aux ordres de Bolloré et de ses amis… Pourvu que ça dure ! Ça tombe bien, ça ne tient qu’à vous :


ARTICLE SUIVANT :

Montpellier : deux rassemblements ce samedi pour défendre les droits des personnes migrantes