Politique
En Bref 28 mars 2018

Affaire Pétel : le prof de droit(e) Coronel de Boissezon ne dément pas avoir frappé des étudiants

par Le Poing

La page facebook Paul Va Lève Toi, tenue par les étudiants mobilisés contre la loi Vidal, a publié hier une vidéo tournée peu de temps avant l’attaque du commando armé et cagoulé contre des étudiants grévistes, dans laquelle on peut apercevoir François Vialla, professeur de droit privé et des sciences criminelles, et Jean-Luc Coronel de Boissezon, co-directeur du master d’histoire du droit, qui porte des gants en cuir marron.

Quelques dizaines de minutes après l’attaque, France 3 tournait des images devant la faculté de droit dans lesquelles on peut apercevoir Philippe Pétel, l’ancien doyen accusé d’avoir commandité l’attaque, aux côtés de policiers et de François Vialla.

Le lendemain de l’attaque, Philippe Pétel affirmait que « parmi les personnes cagoulées, oui, c’est possible qu’il y ait un prof de droit, c’est possible ». Plusieurs témoins ont vu Coronel de Boissezon frapper des élèves. Interrogé hier par Libération, le co-directeur du master d’histoire du droit a répondu : « Je n’ai pas l’habitude, lorsque je suis agressé, de rester passif ».

Coronel de Boissezon, présent à un rassemblement de la Ligue du Midi

Coronel de Boissezon est connu pour être un professeur très conservateur : son nom apparaît dans une liste de professeurs opposés au mariage homosexuel et on peut l’apercevoir sur une photo d’un rassemblement de la Ligue du Midi qui s’est tenu en février 2016 à Montpellier. Durant ce meeting, le fasciste Richard Roudier a pris la parole, avant de la donner à Olivier Roudier, notamment condamné pour saluts nazis. Dans un article publié dimanche dernier sur le blog de Médiapart, Paul Alliès, ancien doyen de la faculté de droit de Montpellier entre 1989 et 1994, affirmait que « la sanctuarisation de cette France rance, antisémite, pétainiste, identitaire est une opération qui a ses interprètes dans l’université, dans la magistrature, dans les médias. C’est ce qui est en cause dans les violences de la Fac de Droit de Montpellier. »


ARTICLE SUIVANT :

Le compte twitter officiel de la faculté de droit de Montpellier a partagé une pétition de soutien à Pétel avant de la retirer