Israël a décidé de révoquer le statut de résident de Jérusalem de Salah Hamouri et de l’expulser vers la France !

3 décembre 2022
Image d'illustration

Le Poing a reçu ce communiqué collectif que nous relayons. A quelques jours de la fin de sa peine de détention administrative Salah Hamouri risque l’expulsion de son pays la Palestine, il est citoyen français, que fait la France pour exiger qu’ Israël respecte le droit international?

“Refusons l’expulsion et le bannissement de Salah Hamouri par Israël !
Détenu depuis près de huit mois, Salah Hamouri sera expulsé en France dimanche 4 décembre. Salah
est franco-palestinien, il doit pouvoir vivre libre dans le pays où il est né.

Emprisonné en Israël sous le régime de la détention administrative – sans aucune charge ni jugement
– depuis le 7 mars 2022 (en contravention au droit international), Salah Hamouri sera libéré, non pas
pour retourner chez lui à Jérusalem-Est, mais pour être expulsé vers la France.

Cette décision inique est la dernière étape de l’attaque acharnée d’Israël envers Salah Hamouri. Après
avoir été séparé depuis 6 ans de son épouse et de ses enfants, citoyens français, interdits de séjour en
Palestine par les autorités israéliennes, Salah Hamouri s’était vu retirer il y a un an sa carte de résident
de Jérusalem-Est et assigné à résidence pour « défaut d’allégeance » à l’État israélien.

L’expulsion de Salah Hamouri risque de créer un précédent très dangereux : plus rien ne pourra
empêcher les autorités israéliennes de continuer à dépeupler Jérusalem de sa population arabe au
prétexte d’un manque de loyauté envers l’occupant !

L’expulsion de Salah démontrerait également l’impuissance de la France à faire respecter le droit
international, en particulier concernant un citoyen franco-palestinien et à faire cesser la colonisation
et la politique de nettoyage ethnique menée par Israël à Jérusalem-Est.

L’Action des Chrétiens pour l’Abolition de la Torture 34, Amnesty International Montpellier,
l’Association France Palestine Solidarité 34, la Ligue des Droits de l’Homme Montpellier et le MRAP
Montpellier expriment leur indignation face à cette mesure de bannissement.

Nos associations demandent instamment au Président Emmanuel Macron et à la diplomatie
française de s’opposer fermement à cette violation des droits fondamentaux d’un ressortissant
français. Les représentant-e-s de la France doivent agir pour protéger et défendre Salah Hamouri
et sa famille dans leur droit de vivre où ils-elles le souhaitent, en France ou à Jérusalem, ville natale
de Salah Hamouri.

Montpellier le 2 décembre 2022

Action des Chrétiens pour l’Abolition de la Torture 34,

Amnesty International Montpellier,

Association France Palestine Solidarité 34,

Ligue des Droits de l’Homme Montpellier

MRAP Montpellier


ARTICLE AGORA SUIVANT :

17 décembre : journée de lutte contre les violences faites aux travailleur.se.s du sexe.