Non à l’ Apartheid sanitaire et vaccinal

par Le Poing 4 mai 2021
image d'illustration Coronaracism
Nous avons reçu ce communiqué de presse de la campagne BDS/France Montpellier que le Poing relaie
Communiqué de presse.
La presse donne Israël en modèle pour sa politique de vaccination efficace.
Alors qu’Israël, état occupant des territoires palestiniens, exclut de fait les Palestiniens de la campagne de vaccination, aussi bien ceux qui vivent dans les territoires occupés – soumis à une occupation militaire – que ceux qui vivent à Gaza, dans un régime de blocus total : taux de vaccination des Israéliens 62,16 %, des Palestiniens 3,33% au 25/04/2021 – source Our World Data).
Cet apartheid vaccinal incontestable est d’autant plus marquant qu’il a été décidé de vacciner les colons, qui vivent dans des colonies illégales sur les territoires occupés, et non les autochtones palestiniens résidant à l’intérieur des mêmes frontières.
Ce7e politique d’Apartheid est dénoncée par la plupart des ONG humanitaires dans le monde.
Comme l’ont rappelé divers appels adressés à Tel-Aviv par des organisations humanitaires, des personnalités politiques de premier plan et par l’Organisation des Nations Unies elle-même, Israël est tenu de garantir la vaccination de la population soumise à l’occupation, comme l’exige l’article 56 de la IVe Convention de Genève.
L’apartheid sanitaire n’est pas un fait nouveau pour les Palestiniens, qui depuis des années font l’objet de mesures restrictives qui, empêchent de fait leur accès aux soins.
La crise sanitaire mondiale due à la pandémie a encore aggravé des situations déjà dramatiques.
Comment peut-on donner en modèle un état qui viole les résolutions de l’ONU et le droit international, dont le droit international humanitaire. ?
L’état d’Israël ne doit pas être considéré comme un modèle de santé publique et de vaccination étant donné l’apartheid sanitaire et vaccinal qu’il instaure.
Campagne BDS France- Montpellier 3 Mai 2021

ARTICLE AGORA SUIVANT :

les casseurs