Pour soutenir financièrement les AED grévistes dans l’Hérault | Communiqué du collectif Vie’S Colères 34

par Le Poing 28 décembre 2020
Rassemblement des AED devant le rectorat de Montpellier lors de la grève historique du 1er décembre.

Les AED de l’Hérault, organisés autour du collectif Vie’S Colères 34, ont lancé début décembre une grève historique pour en finir avec la précarité associée à ce statut. Après beaucoup de préparatifs, d’autres grèves, reconductibles dans la mesure du possible, sont à l’ordre du jour pour le mois de janvier. Le Poing relaie donc ce communiqué de la commission “Caisse de grève” du collectif, et qui lance un appel à la solidarité financière avec les grévistes.

 

 

Le 1er décembre dernier les Assistants d’Education ont fait une journée de grève aussi inédite qu’historique. Depuis l’entrée en vigueur en 2003 de ce statut précaire de l’Education Nationale, c’était la première fois que les AED se levaient et d’une même voix faisaient entendre leur colère.

Les AED font partie des quelques dizaines de milliers de personnels “jetables” de l’Education Nationale. Nos contrats sont renouvelables chaque année, dans une limite de six fois, et sont donc soumis au bon vouloir des chefs d’établissement, dont certains pratiquent ouvertement le chantage à la non-reconduction du contrat. Une situation qui génère de la peur chez les AED.

C’est dire l’ampleur de ce qui a été réalisé le 1er décembre dernier. C’est dire à quel point notre volonté commune d’obtenir une titularisation, une vraie reconnaissance de nos missions éducatives, des moyens supplémentaires, l’accès aux primes REP/REP+, des augmentations salariales etc. ont été plus fortes que le mépris et l’absence de considération qu’on ressent quotidiennement. Dans l’Hérault, une cinquantaine de Vies Scolaires ont pris part à la grève.

Bien sûr, une journée de grève n’allait pas suffire. Mais elle a servi à nous faire prendre conscience de notre force collective. C’est pourquoi nombre d’AED sont appelés à se mettre à nouveau en grève dès le mois de janvier. Et, dans la mesure du possible, plusieurs jours d’affilée. Car il est acquis que seule une grève reconductible massivement suivie dans les Vies Scolaires du pays est à même de faire plier le gouvernement Macron et son ministre Blanquer.

Aussi, pour aider un maximum de collègues à se projeter dans la grève reconductible, une caisse de solidarité a été mise sur pied. Nous vous demandons d’y contribuer et de la faire circuler largement dans votre entourage et réseau. Petit ou grand, aucun don n’est inutile pour nous aider à gagner.

https://www.helloasso.com/associations/sud-education-34/collectes/caisse-de-solidarite-pour-les-aed-et-precaires-de-l-en-de-l-herault

D’avance, nous vous remercions chaleureusement et vous souhaitons de bonnes fêtes de fin d’années, solidaires et combatives !

A très bientôt dans la rue !

La commission “Caisse de Grève” du collectif Vie S’Colère 34


ARTICLE AGORA SUIVANT :

Ni ange Nico,