Social
Reportage 3 juin 2020

De Minneapolis à Montpellier, tous unis contre le racisme et les crimes policiers

Après une lourde période de confinement qui a étouffé les mobilisations sociales ces dernières semaines, la rue semble se réveiller enfin ! L’onde de choc qui ébranle les USA commence à gagner les rues françaises. En écho aux rassemblements de soutien organisés dans plusieurs villes en France, dont notamment à Paris où des dizaines de milliers personnes se sont réunies à l’appel du collectif « Justice pour Adama », la colère sociale bat son plein à Montpellier.

« Une mobilisation massive en contexte d’épidémie »

Malgré l’interdiction des rassemblements de plus de 10 personnes et l’annonce récente de l’éventement, c’est près de 5 000 Montpelliérain·es selon la préfecture qui ont décidé de braver l’interdiction et qui se sont mobilisés contre le racisme et les violences policières en soutien aux révoltes populaires étasuniennes. Un chiffre historique qui marque peut être un début de mouvement populaire français !

« Un cortège diversifié »

Une autre surprise au sein du cortège, une mixité surprenante ! De nombreuses personnes racisées marchaient aux coté de personnes blanches, de différentes classes sociales se confondaient  et surtout de nombreux jeunes, étudiant·es et lycéen·es étaient mobilisé·es pour la cause. Des pancartes de soutien LGBT+ étaient visibles, des gilets jaunes, des collectifs comme ANV Cop-21, et syndiqués ont répondu à l’appel des lycéen·es. On pouvait voir de nombreux nouveaux militant·es, moins politisé·es malgré la radicalité du message porté. En effet de nombreux discours très politiques contre la police étaient scandés tout au long de la manifestation, par des manifestant·es moins militant·es. Cette mixité donne l’espoir d’un mouvement démocratisé qui pourrait prendre de l’ampleur !

« Un défilé qui échappe à la répression policière »

Le cortège s’est déroulé sans accroc violence particulières et a défilé devant plusieurs lieux symboliques comme la préfecture, le palais de justice – où s’est tenu une minute de silence en l’honneur des victimes de violences policières – pour se disperser sur la place de la Comédie. Quelques projectiles ont fusé vers les forces de l’ordre mais celles-ci n’ont étonnamment pas répondu.

« L’espoir d’un nouveau soulèvement populaire ? »

La motivation des manifestants, à Montpellier comme dans de nombreuses villes, laisse envisager qu’un nouveau mouvement social pourrait bien refaire surface. À la fin de la manifestation, l’initiative à été prise au sein du cortège de se rassembler de nouveau à 18h ce vendredi, malgré l’absence d’avènement précis. L’acte 82 des gilets jaunes ce samedi à 14h est également consacré à la lutte contre les violences policière et d’autres rassemblements se profilent déjà à Montpellier avec un enthousiasme porteur d’espoir. Se dirige-on vers un mouvement à long terme et une révolte populaire comme aux États-Unis ?

🔴 MANIFESTATION CE VENDREDI À MONTPELLIER ET SÈTE #BlackLivesMatter #GeorgeFloyd #JusticePourAdama #MohamedGabsi 🔥…

Publiée par Montpellier Poing Info sur Vendredi 5 juin 2020

ARTICLE SUIVANT :

Montpellier : la gauche “antisystème” s’allie avec le milliardaire Altrad pour les municipales