Politique
Analyse 23 juin 2021

Des syndicalistes appellent à une mobilisation le 3 juillet à Perpignan contre le meeting du RN

Image d'illustration

Le réseau Vigilance et Initiatives Antifascistes de l’Hérault (VISA), qui s’attache à confronter le discours social de l’extrême-droite à une réalité peu reluisante sur le sujet, appelle au côté de nombreuses associations et organisations syndicales à une manifestation pour dénoncer les discours de haine et de division du Rassemblement National, alors que ce parti tiendra son meeting le 3 juillet sur Perpignan.
 
VISA est une association composée de plus d’une centaine de structures syndicales – FSU, Solidaires, CGT, CFDT, CNT et syndicat de la magistrature – dans toute la France. Depuis 1996, Visa recense, analyse, dénonce les pratiques et les idées de l’extrême droite et notamment celle du Rassemblement National, anciennement Front National. On lira à ce propos ce papier sur les conditions de travail des agents territoriaux de la ville de Béziers dirigée par Robert Ménard.
A noter leur dernier dossier très instructif au sujet de la tribune des généraux parue dans Valeurs Actuelles. A l’occasion du procès des assaillants de la fac de droit de Montpellier, l’association nous avait aussi accordée une interview, à écouter en podcast ici.
 
Dans l’Hérault il y a un Visa qui existe depuis 2018 regroupant 4 unions syndicales – UD CGT 34, Union Syndicales Solidaires 34, FSU 34 et CFDT 34 – ainsi que des citoyens. Et on peut dire qu’ils ont pas mal de boulot ! Le mardi 22 juin ils appelaient à une conférence de presse à la CIMADE de Béziers
.
Un double discours, sur fond de crise, complètement anti-social
 
Pendant plus d’une heure Mathilde Vidal de Solidaires et Yvan Vialette de la CGT ont expliqué, détaillé, décortiqué la politique anti-sociale développée, pratiquée et mise en œuvre par le maire de Béziers Robert Ménard. Cela va de la suppression des aides ou subventions à toute activité culturelle ou sportive dans les quartiers, à l’abandon de ces même quartiers comme celui de la Devèze par exemple où le nettoyage maintenant n’est plus effectué régulièrement comme un service public mais sur « appel des habitants » quand c’est trop sale…
Béziers est la quatrième ville la plus pauvre de France, et l’association pointe du doigt le rôle de R. Ménard dans la réduction des dépenses qui entraîne la dégradation des services publics ainsi que l’affichage d’une réduction d’impôts de 4 % alors que 60 % de la population n’en paient pas mais que les taxes imputables à tout.te. citoyen.ne ont toutes augmenté. Comme la politique de Macron, des cadeaux aux plus aisé.es et un double discours qui aurait la couleur, l’odeur du social mais qui concrètement fait le contraire. Au-delà de l’hypocrite soutien affiché aux gilets jaunes en 2018, au-delà de la présence du maire et de sa compagne Emmanuelle Ménard pour certaines des maraudes en centre-ville, la guerre est faite aux pauvres à Béziers. Il faut savoir que les Ménard ont voté la réforme Blanquer de l’ Education Nationale ! Démonstration est faite pour VISA de la « Macro-compatibilité de R. Ménard » Ci-dessous un fichier mis à disposition par l’association, et qui rend compte de certains des votes antisociaux des élus régionaux du RN.

Votes-RHaine-mandat-2015-2021-Télécharger

Autre élément important de cette conférence de presse : la nécessité d’alerter les salarié.es sur les méfaits des politiques d’extrême droite qui entérinent la suppression des acquis sociaux. La Bourse du travail attaquée à Béziers, une discrimination syndicale pratiquée dans tous les services de la mairie. D’ailleurs Ménard aurait en tête d’après les syndicalistes de supprimer le statut des fonctionnaires ! Des salariés de la mairie dénoncent des pressions énormes sur les salariés mobilisés lors de journée d’actions, avec des prises d’images des individus concernés.

Contre les virus de l’extrême droite Visa développe son vaccin anti-RN

« Dans le climat de haine et de division développé par le RN sur fond de campagne électorale où toute proposition avancée ne relève pas des compétences des régions ou des départements alors que les aides sociales sont les missions mêmes des départements la mobilisation du 3 Juillet à Perpignan succède à celle du 12 Juin contre l’extrême droite et les libertés publiques. Nous refusons que l’axe Béziers- Perpignan soit un véritable laboratoire de la stratégie de l’union des droites promue par les Ménard. », peut-on lire sur l’appel à manifester de VISA.Toute la région sera à Perpignan le 3 Juillet contre le meeting national du Rassemblement National, quatre bus sont affrétés dans la région, s’inscrire auprès de la CGT. Et de nombreux co-voiturages seront mis en place.

Notons que la liste «  Alternative sociale et écologique » (FI, Générations, EELV, Ensemble) est arrivée en seconde position sur le canton 2 pour les départementales à Béziers, avec 18,65 % des voix, devant la liste chapeautée par le PS. Dans un contexte de désaffection totale de la participation aux élections et avec le RN en tête, serait-ce un signe ?

Les membres de VISA pendant la conférence de presse de ce mardi 22 juin

ARTICLE SUIVANT :

Cette semaine dans le Tarn et le Gard : gilets jaunes, mobilisations écolos