PoliceJustice
Tribune 25 janvier 2018

Les gendarmes arrêtent 16 opposants à l’éolien industriel à Saint-Affrique et Camarès

par Le Poing

Les Ziradiées, « collectif d’opposants à la poubelle nucléaire CIGEO et à son monde », qui se battent contre le projet d’enfouissement de déchets radioactifs à Bure, ont publié ce matin sur leur compte twitter un communiqué de l’Amassada, collectif en lutte contre l’éolien industriel et le transformateur de Saint-Victor-et-Melvieu. Nous le relayons également :

« Ce matin, aux alentours de 6h30, plusieurs habitants des communes de Saint-Affrique et Camarès, ont vu leur sommeil interrompu brutalement par une série d’irruptions intempestives dans leur domicile.
Plusieurs dizaines de gendarmes s’y sont en effet déployés pour procéder à l’arrestation de 16 personnes. Cette opération militaire démesurée semble répondre aux refus commun de plusieurs personnes d’aller à une série de convocations ayant été distribués peu après le court blocage le 12 décembre 2017 d’un chantier éolien industriel à Crassous (Saint-Affrique). Aucun lien n’ayant été établi entre ce blocage et les personnes convoquées, les concernés avaient jugées peu pertinent d’obéir à ces injonctions, et avaient judicieusement fait connaître leur décision publiquement par voie de presse.
Cette opération démontre une fois de plus que le Procureur de Rodez ayant mandaté la troupe, fait, comme ses semblables, bien peu cas de la présomption d’innocence. Opération dont les méthodes rappellent vaguement celles de l’anti-terrorisme.

Nous appelons donc aujourd’hui à un rassemblement bruyant devant la Gendarmerie de Saint-Affrique à 13h00 mais aussi ce soir à 18h00 au « Lieu-Dit » (Saint-Affrique) pour organiser l’auto-défense juridique »


ARTICLE SUIVANT :

La police exhibe ses armes à Montpellier lors d'un exercice « antiterroriste »