Social
En Bref 14 décembre 2019

Montpellier : à moins de deux semaines de Noël, les gilets jaunes bloquent le temple commercial du Polygone

par Le Poing
Ce samedi 14 décembre, plusieurs centaines de personnes – environ six cents au maximum – ont manifesté à Montpellier pour le cinquante-septième acte des gilets jaunes. Parmi eux, des professeurs en grève, déterminés à faire vivre la convergence des luttes. Le centre commercial du Polygone s’est une nouvelle fois imposé comme une cible de choix.

Un blocage économique massif à la veille de Noël

L’objectif des gilets jaunes était clair : bloquer le Polygone. Le cortège s’est scindé en deux pour se répartir les deux points d’accès principaux à bloquer. Le pari est réussi : les grilles ont fermé, suscitant l’incompréhension voire l’énervement de certains consommateurs, venus pour acheter des cadeaux de Noël. Les gendarmes, non-casqués, ont observé la scène de loin, dans le calme. Pendant le blocage, un débat s’est engagé : faut-il rester statique et maintenir le blocage, ou entreprendre une énième remontée vers la préfecture ? Les gilets jaunes y ont fait un aller-retour, pour faire acte de présence devant ce lieu de pouvoir, et des feux d’artifice ont même été tirés, sans suscité d’intervention des forces de l’ordre.

De retour devant le Polygone, les manifestants ont bloqué l’accès aux escalators qui permettent de descendre au sous-sol de la galerie marchande, tandis que d’autres débattaient de la pertinence de participer aux manifestations syndicales. L’ambiance est restée relativement détendue, malgré quelques accrochages avec des consommateurs vexés.

Vers 17h30, les contestataires ont commencé à se disperser, satisfaits d’avoir enrayé l’immense machine capitaliste du Polygone à moins de deux semaines de Noël, sans qu’aucune interpellation ne soit à déplorer.


ARTICLE SUIVANT :

Nîmes : rassemblement devant la prison « pour la libération des gilets jaunes et contre la justice de classe »