Social
Reportage 2 février 2019

Montpellier. Acte XII : même sous la pluie, les gilets jaunes rayonnent

par Le Poing
Entre 1500 et 2000 personnes ont manifesté cet après-midi dans les rues de Montpellier pour l’acte XII des gilets jaunes.

Cette nouvelle journée de mobilisation avait notamment pour but de dénoncer les violences policières : plusieurs personnes se sont tuméfiées le visage avec du maquillage, et le ministre de l’Intérieur Castaner a été la principale cible des slogans.

Un peu avant 14h30, les manifestants sont partis de la place de la Comédie pour se masser devant les lignes de gendarmes mobiles postées devant la préfecture.

Le cortège est finalement reparti aussi sec à un rythme soutenu en direction du centre commercial Odysseum, en passant par l’avenue du Pont Juvénal. La semaine dernière, lors de l’acte XI, il y avait aussi eu une tentative d’aller à Odysseum – comme cela avait été décidé en assemblée générale –, mais les manifestants avaient finalement rebroussé chemin à la mairie.

En voyant les gilets jaunes débarqués, vers 16h, dans ce « temple de la consommation », de nombreuses boutiques ont préféré fermer leurs grilles. Galvanisés par une batucada enflammée, les manifestants ont déambulé dans Odysseum pendant une bonne demi-heure, en chantant « Anti, anti, anticapitaliste » et « Les jeunes dans la galère, les vieux dans la misère, de cette société-là, on n’en veut pas ! »

Retour vers le centre-ville en passant par la départementale 66 – avenue Pierre Mendès France –, avec pour effet immédiat la formation d’un bouchon. De nombreux automobilistes bloqués n’ont pourtant cessé de klaxonner pour montrer leur soutien.

Les gilets jaunes sont ensuite retournés devant la préfecture, vers 17h30, où ils sont restés plusieurs dizaines de minutes devant les gendarmes mobiles. L’arrivée de nouveaux policiers dans la rue Saint-Guilhem faisant craindre une nasse, les gilets jaunes sont repartis vers la place de la Comédie.

Quelques grenades lacrymogènes ont été tirées en bas de la rue de la Loge, avant que les forces de l’ordre n’investissent la place de la Comédie, incitant des gilets jaunes à se réfugier sur l’Esplanade. Au moins deux personnes ont été interpellées.

Prochaines mobilisations : assemblée générale des gilets jaunes ce dimanche à 14h au parc du Peyrou, rassemblement devant la prison de Béziers ce dimanche à 20h et grève générale le 5 février.

Crédits photos : Staein et Nathanaël Dahan


ARTICLE SUIVANT :

Grenade, LBD : le maintien de l'ordre est-il un terrorisme d’État ?