PoliceJustice
En Bref 10 mars 2019

Montpellier. Face aux gilets jaunes, la police déploie un LBD multi-coups

par Le Poing
Photo extraite d’une capture d’écran de cette vidéo (15 minutes, 48 secondes) : https://www.youtube.com/watch?v=Dx90f6z_zvs&feature=share
Le samedi 9 mars 2019 à Montpellier, lors de l’acte XVII des gilets jaunes, un CRS muni d’un lanceur de balles de défense (LBD) multi-coups a été aperçu. Grâce au remarquable travail du collectif Désarmons-les, nous savons que cette arme redoutable, déployée en France courant 2016, est un fusil PGL 65 du fabricant nord-américain Combinet Systems, aussi appelé « Riot gun Penn Arms ». Elle peut tirer jusqu’à 6 cartouches en 4 secondes sur une distance de 150 mètres. Le 26 décembre 2018, en plein mouvement des gilets jaunes, le gouvernement a lancé un appel d’offre pour l’acquisition de 1730 LBD, dont 180 à 6 coups, et 270 à 4 coups.

À l’heure où l’ONU s’inquiète « des blessures graves causées par un usage disproportionné d’armes dites ‘‘non-létales’’ telles que […] les lanceurs de balles de défense », l’État français assume de militariser sa police pour mater une mobilisation sociale.

« C’est toujours l’oppresseur, et non l’opprimé qui détermine la forme de lutte. Si l’oppresseur utilise la violence, l’opprimé n’aura pas d’autre choix que de répondre par la violence. » Nelson Mandela


ARTICLE SUIVANT :

Cacatov, McDo attaqué, charge contre la BAC : retour sur l'acte XVII des gilets jaunes à Montpellier