Social
En Bref 21 octobre 2022

Nîmes, Alès, Montpellier : nombreux appels à se rassembler contre la vie chère samedi 22 octobre

Marche parisienne contre la vie chère et l'inaction climatique du 16 octobre 2022. Image d'illustration. Crédit photo : Serge d'Ignazio

De nombreux appels à se rassembler contre la vie chère et pour des augmentations de salaire sont lancés pour ce samedi 22 octobre dans l’Hérault et le Gard, comme à Montpellier, Nîmes ou Alès.

Le collectif « Montpellier contre la vie chère » dénonce l’inflation et la flambée des prix, « un climat politique délétère », ainsi que les réformes de l’assurance chômage et des retraites. Il appelle à un rassemblement dès 13h place de la Comédie, suivi d’une assemblée générale visant à structurer la lutte dans le Clapas, au delà de ce qu’il reste de réseaux gilets jaunes actifs. Le tout relayé entre autre via un événement Facebook.

Certains gilets jaunes se retrouveront aussi à 16h au local associatif La Carmagnole, 10 rue Haguenot dans le quartier Figuerolles, pour une assemblée générale visant notamment à organiser des actions pour le quatrième anniversaire du mouvement.

Notons aussi la tenue par des gilets jaunes d’un stand sur le Référendum d’Initiative Citoyenne (RIC), à partir de 11h place de la Comédie.

Sur Alès, c’est l’Union Locale CGT qui appelle à un rassemblement contre la vie chère, pour des augmentations de salaire, et contre la réforme des retraites à venir, à 10h30 sur le parvis du théâtre Le Cratère. L’idée étant pour l’Union Locale de rallier à sa cause « les nombreux intérimaires et personnes en CDD qui ne peuvent pas manifester sur leurs heures de travail. » « Avec ce gouvernement, toutes les réformes sont des retours en arrière », dénonce Martine Sagit, secrétaire générale de l’Union Locale dans la presse locale. « Alors même que les richesses crées par les salariés n’ont jamais été aussi grandes. […] On doit s’unir ! Si on ne le fait pas, on est morts ! »

Sur Nîmes, le rendez-vous des gilets jaunes, à partir de 10h au rond-point du km delta, tout près de la sortie d’autoroute Nîmes Ouest, sera placé sous le signe du soutien aux grévistes de la pétrochimie ( deux raffineries sont encore concernées par le mouvement social ) et aux autres nombreuses grèves pour des augmentations de salaire (à titre d’exemple la grève s’étend dans les centrales nucléaires EDF). Les GJ rappellent que « Total, Esso, et Exxon ont réalisé plusieurs dizaines de milliards de profit, en un an …et se les sont partagés entre actionnaires. », avant d’apporter leur soutien aux grévistes qui d’après eux montrent  « que de l’argent, il y en a, dans les coffres du patronat et […] qu’augmenter les salaires, et les ajuster sur la hausse des prix, c’est possible, par la lutte. »

Un rassemblement aura ensuite lieu au centre-ville, à partir de 15h devant la préfecture, au 10 avenue Feuchères.

Notons aussi que le collectif Droit Au Logement organise dans le même temps un rassemblement pour des baisses de loyers et le droit à un toit pour tous, à 15h place Galliani dans le quartier du Mas Roman.


ARTICLE SUIVANT :

Cette semaine dans l'Aude et le Tarn : marche contre un projet d'autoroute, journée pour l'emploi et les terres agricoles...