PoliceJustice
En Bref 6 juin 2020

Sète, Montpellier : les manifestations contre les violences policières se poursuivent | Photos

Le cortège, bloqué par les cordons de police dans la rue entre le Peyrou et le Tribunal de Grande Instance de Montpellier.

Ce vendredi 5 juin à partir de 18h, un groupe de 200 personnes a lancé une manifestation contre les violences et crimes de la police, au départ de la Place de la Comédie.

Si le nombre de participants est bien inférieur à celui de la manifestation du mercredi 3, où 5000 personnes avaient défilé, il convient d’y voir plutôt un défaut de communication qu’un véritable essoufflement de la mobilisation. La journée du 3 juin avait été relayée et soutenue par un événement Facebook, contrairement à celle-ci qui n’a été appelée que par des slogans en fin du cortège précédent !

Il y a donc fort à parier que d’autres événements plus fédérateurs suivront dans la semaine sur Montpellier ! Tenez-vous informés !

Mobilisation d’une ampleur à peu près équivalente devant la mairie de Sète pour refuser racisme et violences policières. Après les prises de parole  du collectif Sète terre d’accueil et de la Ligue des droits de l’Homme, citoyen.nes de tous âges se sont succédé.es au micro, notamment pour dénoncer la récente  “bavure” à Béziers, pour lire la lettre de Virginie Despentes “à ses amis blancs qui ne voient pas où est le problème”

Il fut aussi rappelé qu’il y a à Sète un centre de rétention administrative où sont enfermées des personnes dont le seul tort est de ne pas avoir de papiers. La fermeture a été demandée “avec l’espoir que Sète rejoigne le réseau des villes accueillantes”.


ARTICLE SUIVANT :

Montpellier : ce mardi à Lapeyronie les soignants en lutte passent en mode giratoire