PoliceJustice
En Bref 31 octobre 2019

Solidarité avec les détenus : rassemblement dimanche 3 novembre à la prison de Villeneuve-lès-Maguelone

par Le Poing
En septembre 2019, l’excellent média Basta Mag comptait plus de 3000 condamnations prononcées à l’encontre de gilets jaunes, dont 1000 peines de prison ferme, aménageable, ou avec mandat de dépôt (c’est-à-dire à effectuer en prison). Avec, au grand minimum, 42 peines de prison, Montpellier fait partie des villes, avec Toulouse, Lyon et Paris, où les juges ont la main lourde. En septembre, cinq gilets jaunes de Montpellier ont été condamnés à de la prison ferme avec mandat de dépôt, dont Farid, qui a écopé en appel de deux ans et demi de prison pour avoir brisé des vitrines de banques. Malgré les centaines de blessés et les mutilations, aucun policier n’a été mis en examen.

Pour dénoncer le système carcéral, l’assemblée de Montpellier contre les violences d’État et pour les libertés organise depuis plusieurs années des rassemblements devant la prison de Villeneuve-lès-Maguelone. Violences des surveillants, détenus parfois entassés à trois ou quatre dans des cellules de neuf mètres carrés, refus arbitraire de parloirs ou de permissions, fouilles abusives, torture du mitard, accès aux soin défaillant… : les raisons de soutenir les prisonniers ne manquent pas. L’enjeu est aussi de lutter contre la généralisation de l’incarcération : un rapport de l’université de Lausanne a établi que la population carcérale a augmenté d’un quart en France entre 2005 et 2015, alors que la population française n’a évidemment pas augmenté d’un quart dans la même période.

Face à la répression inédite subie par les gilets jaunes, ces rassemblements sont devenus plus réguliers, au rythme d’un par mois, chaque premier dimanche. Le prochain rendez-vous est donc prévu pour le 3 novembre à 18h30 sur le parking de la prison de Villeneuve-lès-Maguelone (point covoiturage à 18h à la Soucoupe, ancien musée Agropolis de Montpellier, où se tient l’assemblée des assemblées des gilets jaunes). Face à la répression, la solidarité est notre arme !


ARTICLE SUIVANT :

Face aux violences d’extrême droite, Montpellier riposte : assemblée ce dimanche, contre-manif le 11 novembre