Social
Reportage 16 mars 2018

Étudiants, retraités et personnels des EHPAD manifestent ensemble à Montpellier, 3000 personnes dans la rue

par Le Poing

Personnels des EHPAD (établissements d’hébergement pour personnes âgées dépendantes), retraités et étudiants ont battu le pavé ensemble hier à Montpellier. Ils étaient plus de 3000 à défiler pour s’opposer à la marchandisation de la santé et du savoir.

Le sous-effectif conduit à la maltraitance institutionnelle

Pour l’intersyndicale, l’objectif de cette mobilisation est d’obtenir un recrutement massif de personnels qualifiés pour atteindre a minima un ratio d’un personnel (toutes fonctions confondues) par personne accueillie. Le syndicat Sud Santé dénonce une situation « inacceptable »« Au regard du manque de personnel, il est impossible de travailler sur la relation à l’autre, sur l’écoute, sur la prise en compte des besoins et des souhaits de chacune des personnes âgées. […] Le manque de temps conduit à écourter l’échange avec le ou la soigné·e, ce qui génère frustration et culpabilité avec la crainte de devenir maltraitant·e ». Le syndicat pointe aussi du doigt « un manque de reconnaissance des professions d’aide à la personne, celles-ci étant majoritairement exercées par des femmes. Dans notre société soumise à la domination masculine, prendre soin des personnes âgées ou des enfants est considéré comme une tâche naturelle des femmes qui ne leur demande que peu d’efforts et donc ne nécessite que peu de valorisation, tant salariale que sociale. »

Plus de 300 étudiants et lycéens

Conscients de la nécessité de faire converger les luttes pour faire plier le gouvernement, plus de 300 étudiants et lycéens ont rejoint la manifestation, après avoir participé à des assemblées de lutte contre le plan étudiants. Leur cortège était dynamique et ils se sont de nouveau réunis en fin d’après-midi pour organiser les luttes à venir. Prochain rendez-vous : le jeudi 22 mars pour la manifestation de défense du service public (11h, départ du parc du Peyrou).


ARTICLE SUIVANT :

Plan étudiants : blocage et occupation de la faculté Paul Valéry jusqu'au 26 mars, grève des personnels le 22 mars