Social
Reportage 14 mai 2021

La ré -ouverture des lieux culturels, un tournant décisif pour le mouvement d’occupation

Le jeune Mathis au piano lors de la criée hebdomadaire du CCN occupé de Montpellier.

La criée de ce vendredi 14 mai devant le centre chorégraphique occupé avait pour objet central la déclaration de 4 directeurs et directrices de lieux culturels en date du 13 Mai et largement médiatisée, qui appelle à la levée du mouvement d’occupation suite à l’annonce du gouvernement de la ré-ouverture des lieux culturels le 19 mai.

Les problèmes commencent même à Montpellier car aujourd’hui par exemple il n’y avait pas de micro pour assurer la Criée car la négociation autour du paiement du salaire du SIAP (agent de sécurité intérieure et d’accueil du public) s’embourbe…ni les directions des lieux ni la mairie ne veulent plus s’en charger, une nouvelle négociation à entamer pour pouvoir continuer à occuper !

Mais revenons à l’essentiel de ce jour ; vider les lieux sous prétexte de ne pas participer au sacrifice de la Culture est un argument honteux, mesquin et cynique pour la Coordination des Intermittents et Précaires du Limousin qui ont répondu vertement à cet appel. Ainsi que des lieux culturels de la région de Nantes qui se sont opposés à cet appel avec un contre texte. L’argument avancé était double ; « vous soutenez la lutte quand elle répond à vos besoins sinon vous perpétuez un entre-soi indécent autour des buffets de première des spectacles ». Mais surtout, surtout, rien n’a été obtenu par le mouvement d’occupation, seulement des miettes ! L’année blanche seulement jusqu’en décembre laissera des centaines de personnes sur le carreau, aucun dispositif d’accompagnement, de soutien des structures et de plan de relance du secteur qui tienne la route et la revendication essentielle du retrait de la réforme de l’assurance chômage n’est même pas évoquée. « Essayez de lire autre chose que vos propres éditos, regardez autour de vous ! »

Cet appel de quelques directeurs(trices) surmédiatisé(e)s va donner lieu à une série de contre- textes et de rencontres nationales du Mouvement prévues dans les jours qui viennent. En attendant quelques dates à retenir dans l’agenda : de multiples actions  auront lieu le jour de la ré-ouverture des terrasses et des cinémas et un bel anniversaire, appel national, des 75 ans de la sécurité sociale est prévu  le 22 mai.

La Criée de ce jour s’est terminée comme habituellement par un non-spectacle ! Assuré par les jeunes occupants du centre Dramatique National des 13 Vents. De la réflexion, de la poésie et de la Musique !

La question que l’on a envie de poser, que va-t-il se passer maintenant avec une pseudo-réouverture des lieux culturels sans aucune satisfaction des belles revendications portées par ce mouvement ?


ARTICLE SUIVANT :

De Cali à Montpellier, un mouvement de soutien au peuple colombien prend forme