Social
Analyse 11 novembre 2021

Liberté pour les 7 de Montpellier | La fabrique des sans-papiers doit cesser !

Lors du Contre Sommet Afrique France, le Préfet a fait procéder à l’arrestation, de manière totalement discriminatoire, de 8 militants du Collectif Sans Papiers 75 et de la Marche des Solidarités. Le jeudi 18 Novembre le Tribunal Administratif de Montpellier examinera les recours déposés par 5 d’entre eux.

Lundi 8 novembre, une première réunion s’est tenue à Montpellier entre des associations organisatrices du Contre Sommet et les associations de défense des droits des étrangers afin d’envisager une mobilisation de solidarité le 18 novembre. Ce Jeudi 11 Novembre une seconde réunion a eu lieu dans les locaux de la Carmagnole qui a adopté le communiqué de presse de la Marche des Solidarités.

« Le 18 novembre, le Tribunal Administratif de Montpellier examinera les recours de 5 des “7 de Montpellier” arrêtés de manière totalement discriminatoire le 7 octobre : Macire Diarra, Moussa Makan Fofana, Manda Niakate, Mamadou Tambadou, Anthioumane Toure.

Pour leur montrer notre soutien et notre solidarité, pour lutter jusqu’à leur liberté, deux rassemblements seront organisés simultanément à Paris et Montpellier le 18 novembre par les collectifs du contre-sommet Afrique France et par les collectifs de la Marche des Solidarités. »

12h30 devant la Préfecture de l’Hérault à Montpellier

12h30 Place du Châtelet à Paris

Pas de Justice, pas de Paix ! Exigeons la levée des OQTF et IRTF !

Ce communiqué , dont les signatures de soutien sont en cours jusqu’au lundi 15/1,  est pour l’instant signé localement par  La Carmagnole, le Comité T. Sankara, LDH, Cimade, RESF, Etats Généraux des Migrations, CSP 34, Migrants Bienvenue 34, NPA 34, ATTAC Montpellier, Ensemble 34 , Parti de Gauche et Survie.

Cela ne doit pas faire oublier l’appel national pour les 7 sans papiers

Le 18 Novembre devant la préfecture de l’ Hérault une délégation parisienne significative de la Marche des Solidarités sera présente et des prises de paroles auront lieu simultanément avec celles de Paris place du Châtelet. Puis le rassemblement se  dirigera en manifestation vers le tribunal Administratif pour soutenir les recours des personnes contre leur OQTF/IRTF.

Pour plus d’informations sur le mécanisme de la fabrique des sans papiers mise en place par notre gouvernement, lire cet article.


ARTICLE SUIVANT :

A l'heure du procès de l'assassinat de Sankara, retour sur une expérience révolutionnaire africaine