PoliceJustice
Reportage 14 juin 2020

Mobilisation historique à Paris à l’appel du comité “La Vérité pour Adama” | Photos

La manifestation contre les violences policières et le racisme a été extrêmement suivie : près de 100 000 personnes se sont retrouvées place de la République ! Le cortège, qui avait été prévu entre République et Bastille, a finalement été immobilisé place de la République par une nasse.

En milieu d’après-midi, des gaz lacrymogènes ont été tirés sur la foule. S’en sont suivis des affrontements sporadiques mais parfois violents, entrecoupés d’appels au calme des organisateurs du rassemblement, le collectif « Justice pour Adama ». Le préfet de police Didier Lallement avait une semaine auparavant annoncé un signalement auprès du Parquet de la manifestation interdite du 2 juin, lequel réfléchit à d’éventuelles poursuites contre Assa Traoré, sœur d’Adama. Plusieurs charges policières ont été repoussées par les manifestants ! La place a été évacuée à grand renfort de gaz.

La police a fait usage de cartouches de LBD et de grenades explosives, qui ont blessé parfois gravement plusieurs participants. 39 interpellations sont à déplorer, dont une douzaine de membres du groupuscule néo-fasciste Génération Identitaire, tous relâchés samedi soir, et qui étaient monté sur un toit sur un toit attenant à la place de la République pour y apposer une banderole contre le racisme anti-blanc. 21 de ces personnes ont été placées en garde à vue.


ARTICLE SUIVANT :

Dans l’Hérault, les luttes contre les crimes de la police s’organisent