Social
Reportage 4 février 2021

Montpellier : 1500 personnes manifestent pour l’emploi et contre les mesures anti-sociales | Vidéo

Environ 1500 personnes ont participé aujourd’hui à la manifestation montpelliéraine qui accompagne la grève interprofessionnelle de ce jeudi 4 février. Pour l’emploi, contre les mesures anti-sociales et liberticides encore accentuées par le gestion du contexte sanitaire.

Le cortège a démarré à 10h30 de la Place Albert 1er, pour ensuite remonter sur le Peyrou et finir sur l’Esplanade Charles de Gaulle. Etudiants, vacataires de Montpellier Métropole, salariés de l’énergie, de Sanofi, intermittents du spectacle… : environ 1500 personnes étaient présentes. Une ambiance tranquille, paisible, pour un tour de ville d’une rare rapidité, puisque vers 11h30 commençaient déjà les prises de paroles de clôture. Lesquelles égrenaient griefs à la politique gouvernementale et revendications diverses.

Pour une journée de mobilisation où le front syndical n’est pas réuni au complet (CGT, FSU, Solidaires et organisations de jeunesse), et au vu des conditions sanitaires qui peuvent rendre certains frileux à l’idée de manifester, la manif ne ressemble ni à un franc succès, ni à quoi que ce soit de ridicule.

Le taux de grévistes, autre indicateur fort de réussite, n’est pas encore connu, nous vous le communiquerons dès que possible.

Nous avons pu enregistrer les prises de paroles de clôture, et nous entretenir avec un salarié de Sanofi, mobilisé contre la suppression de 55 postes sur le site de Montpellier par cette entreprise qui distribue des milliards de bénéfices à ses actionnaires et bénéficie d’aide de l’Etat sous la forme de CICE. Et avec un représentant de la CGT Mines Energie 34, actuellement en lutte contre le projet de privatisation partielle du groupe EDF-GDF-Enedis, et révolté par les réductions d’accès à l’électricité pour impayés qui se multiplient dans le pays, et qui risquent de se transformer en coupures pures et simple après la fin de la trêve hivernale.

Manif interprofessionnelle de Montpellier pour l’emploi et contre la précarité. 1500 personnes présentes. De 0’00 à 5’45 : prises de paroles de fin de manif. De 9’30 à 14’15 : interview d’un salarié de Sanofi Montpellier. De 15’30 à la fin : interview d’un représentant de la CGT Mines Energie 34

ARTICLE SUIVANT :

A Montpellier, un cas grave de pression anti Trans