Social
En Bref 29 avril 2021

Montpellier : appel au soutien financier contre la réforme de l’assurance chômage des occupants du CCN

Après plus d’un mois et demi d’occupation du Centre Chorégraphique National de Montpellier et de nombreuses actions, les opposants à la réforme de l’assurance chômage lancent un appel aux dons pour soutenir la logistique de leur lutte.

Le 12 mars, le Centre Chorégraphique National de Montpellier est occupé. Il deviendra un des pôles de la lutte montpelliéraine contre la réforme de l’assurance chômage. Rassemblements devant les Pôle Emploi de la ville, concerts, manifestations et « vendredis de la colère » : les actions s’enchaînent au fil des semaines.

105 théâtres, salles de spectacle et de concert sont actuellement toujours occupées en France. Une coordination nationale tenue au Théâtre National Populaire de Villeurbanne les 25 et 26 avril appelle à la poursuite des actions et occupations sur tout le territoire, et programme d’ors et déjà une grande manifestation nationale pour le 22 mai. Dans le même temps, de nombreuses unions locales de syndicats ont appelés à des manifestations interprofessionnelles pour le dernier « vendredi de la colère », le 23 avril.

C’est dire que la bataille contre la réforme de l’assurance chômage est loin d’être finie ! C’est pourquoi les occupants du Centre Chorégraphique National de Montpellier lancent une cagnotte en ligne, pour subvenir aux besoins de leur lutte. Celle-ci « permettra de subvenir aux besoins quotidiens et aux achats de pancartes, de banderoles, aux futures actions, etc… »

Pour soutenir les occupants du CCN, c’est par ici !

Par ailleurs, un orchestre de soutien aux occupations, ouvert aux musiciens qui souhaiteraient y participer, aura lieu ce vendredi 30 avril à 17h sur le parvis de l’Opéra Comédie. Pré rendez-vous à 16h pour les musiciens. Plus d’infos ici.

Et n’oublions pas le traditionnel défilé du 1er mai, qui partira cette année du parvis du CCN occupé, boulevard Louis Blanc, à 10h30.


ARTICLE SUIVANT :

« Anarchistes contre le darwinisme social », contre la sélection des patients lors des pics épidémiques