PoliceJustice
En Bref 25 novembre 2019

Montpellier : détention provisoire pour un gilet jaune accusé d’avoir brûlé une voiture de police

par Le Poing
Jeudi dernier, un gilet jaune a été perquisitionné et placé en garde à vue à Montpellier. La police lui reproche d’avoir brûlé une voiture de police municipale et la devanture d’un commerce à proximité, le 7 septembre à Montpellier lors de l’acte 43 des gilets jaunes. Placé en détention provisoire samedi dernier, il a été présenté ce lundi à un juge lors des audiences de comparution immédiate. Il a demandé un délai pour préparer sa défense et a de nouveau été placé en détention provisoire à la prison de Villeneuve-lès-Maguelone. Son procès aura lieu le 3 janvier 2020.


ARTICLE SUIVANT :

À Montpellier, la mobilisation contre l’islamophobie est partie pour durer