PoliceJustice
En Bref 16 décembre 2019

Montpellier : la gilet jaune placée en détention provisoire à Nîmes libérée sous contrôle judiciaire

Une gilet jaune, interpellée le jeudi 12 décembre à Montpellier à l’issue de la manifestation intersyndicale, tombée dans les filets d’une nasse policière aussitôt le parcours déclaré terminé, comparaissait ce lundi 16 décembre en comparution immédiate au tribunal de grande instance de Montpellier après quatre jours de privation de liberté, dont deux passés dans le quartier pour femmes de la maison d’arrêt de Nîmes. Accusée de violences sur personne dépositaire de l’autorité publique et de refus de signalétique, elle a réclamé un délai pour préparer sa défense. Elle a été placée sous contrôle judiciaire (obligation de pointage hebdomadaire au commissariat) en attendant son procès le 17 janvier 2020.

Nos articles sont gratuits car nous pensons que la presse indépendante doit être accessible à toutes et tous. Pourtant, produire une information engagée et de qualité nécessite du temps et de l’argent, surtout quand on refuse d’être aux ordres de Bolloré et de ses amis… Pourvu que ça dure ! Ça tombe bien, ça ne tient qu’à vous :


ARTICLE SUIVANT :

Cette semaine à Montpellier : procès d’une gilet jaune, manif pour les retraites, marche solidaire avec les migrants