Monde
En Bref 27 octobre 2018

Montpellier : le comité de soutien au Rif commémore la mort de Mohcine Fikri

par Le Poing

À l’appel du comité de soutien de Montpellier avec le mouvement populaire dans le Rif (CSMRM), une vingtaine de personnes se sont réunies sous la pluie, ce samedi après-midi sur la place de la Comédie, pour commémorer le deuxième anniversaire de la mort de Mohcine Fikri et « scander et dénoncer les pires atrocités, les injustices et la répression des autorités fascistes marocaines ».

« Il faut continuer cette lutte »

Le 28 octobre 2016, le jeune poissonnier Mohcine Fikri mourrait happé dans une benne à ordures alors qu’il tentait d’empêcher la destruction de ses marchandises, saisies par des agents de la ville. En réaction, des contestations populaires – des Hirak en arabe – ont éclaté dans le Rif, région située au nord du Maroc et historiquement délaissée par la monarchie. Le roi Mohammed VI a choisi la carte de la répression pour faire taire le mouvement : plusieurs centaines de personnes ont été arrêtées, dont certaines condamnées à des décennies de prison. De nombreux prisonniers se sont mis en grève de la faim, déclenchant un mouvement de solidarité internationale. À Montpellier, le CSMRM a organisé plusieurs rassemblements et manifestations, dont celle du 25 juin 2017 qui a réunie plusieurs centaines de personnes. Avec le rassemblement d’aujourd’hui, les Rifains de Montpellier veulent montrer qu’ils pensent toujours « à la famille rifaine », qu’ils sont des « hommes libres » et qu’il faut « continuer cette lutte ».

Pour en savoir plus, lisez cet article :

« Le comité de Montpellier de soutien au mouvement populaire du Rif continue de se mobiliser », Le Poing, 23 octobre 2017.


ARTICLE SUIVANT :

La liberté de manifester, un droit en sursis suite à une loi votée au Sénat