Politique
En Bref 27 septembre 2018

Saint-Clément-de-Rivière : la préfecture s’oppose à la construction du centre commercial Oxylane

par Le Poing

Le projet, porté par Décathlon et des élus locaux, de bâtir un « village commercial », baptisé Oxylane, à Saint-Clément-de-Rivière, a du plomb dans l’aile. Dans un avis rendu hier dans le cadre de l’établissement du schéma de cohérence territoriale de la communauté de communes du Grand-Pic Saint-Loup, la préfecture de l’Hérault demande en effet le retrait du projet. Pour les opposants à ce centre commercial, réunis au sein du collectif Oxygène depuis quatre ans, cette décision est « un pas déterminant vers l’abandon définitif du projet Oxylane ».*

Oxygène versus Oxylane

Le collectif Oxygène conteste depuis le début l’utilité de ce projet : « on va sacrifier 16 à 17 hectares de bonnes terres agricoles en zone péri-urbaine […], attirer jusqu’à 8 500 véhicules par jour, porter une atteinte irréversible à un paysage en harmonie totale avec son environnement […], augmenter les risques d’inondation mal compensés par les 10 000 m2 occupés par 7 bassins de rétention […], menacer les nappes phréatiques proches d’un important captage d’eau potable prévu pour alimenter près de 60% de la population de Saint-Clément-de-Rivière, perturber gravement une bio-diversité comportant plusieurs espèces protégées […], menacer l’existence de plusieurs commerces déjà existants aux environs (donc détruire des emplois), et ainsi de suite. »(1) Des analyses finalement confirmées par la préfecture, qui parle d’un projet « en contradiction avec les objectifs […] de préserver les paysages, les espaces naturels et agricoles et la ressource en eau. »(2)

Des recours possibles

Des recours sont encore possibles de la part des partisans du projet, et notamment des élus de la communauté de communes du Grand-Pic Saint-Loup, mais il sera difficile d’aller à l’encontre de la décision des autorités publiques, et ce d’autant plus qu’en février 2018, le tribunal administratif de Montpellier avait déjà partiellement annulé le permis d’aménager délivré en janvier 2015 à Décathlon.(3)

Sources :

* Retrouvez le communiqué complet du collectif Oxygène pour leur page facebook.
(1) « Le projet Oxlylane : dossier de presse », Site du collectif Oxygène, mars 2015.
(2) « Le projet de centre commercial Oxylane à Saint-Clément-de-Rivière verra-t-il le jour ? », France Bleu, 26 septembre 2018.
(3) « Oxylane-Décathlon Saint-Clément-de-Rivière : le tribunal administratif annule partiellement le permis d’aménager », Hérault juridique et économique, 16 février 2018.


ARTICLE SUIVANT :

Innocenté, le supporteur de l'OGC Nice arrêté à Montpellier dénonce les « violences gratuites » de la police