Montpellier : le SCUM lance une pétition contre la mise en place des parkings payants près des facs

Elian Barascud Publié le 8 septembre 2023 à 11:24 (mis à jour le 1 décembre 2023 à 11:32)
Photo d'illsutration de Samuel Clauzier

Le syndicat de combat universitaire de Montpellier dénonce une “nouvelle attaque contre le porte-feuille des étudiants” et demande le retrait immédiat de cette mesure

La mesure devrait rentrer en vigueur à partir du 15 septembre. Tous les parkings aux abords des facultés de lettres et de sciences devraient, d’ici cette date, devenir payants, avec un abonnement à 150 euros par mois ou une tarification à l’heure. Dans un communiqué, le Syndicat de combat universitaire (SCUM) dénonce “une nouvelle attaque contre le porte-feuille des étudiants”, qui s’ajoute déjà à une rentrée marquée par l’inflation et le manque de logements abordables.

“Beaucoup n’ont aucun autre moyen de locomotion, leur zone d’habitation n’étant pas desservie par les transports en commun. Cette mise en place de la tarification est donc un coût supplémentaire pour les étudiantes et étudiants, déjà précaires”, rappelle le syndicat, qui a lancé une pétition pour s’opposer à la mise en vigueur des parkings payants.

Pour rappel, l’intersyndicale du CHU de Montpellier vient d’obtenir une victoire à ce propos, en demandant à la Métropole de laisser gratuits les places adjacentes aux sites de Saint-Eloi et Guy-de-Chauliac.

Nos articles sont gratuits car nous pensons que la presse indépendante doit être accessible à toutes et tous. Pourtant, produire une information engagée et de qualité nécessite du temps et de l’argent, surtout quand on refuse d’être aux ordres de Bolloré et de ses amis… Pourvu que ça dure ! Ça tombe bien, ça ne tient qu’à vous :


ARTICLE SUIVANT :

Une cascade de procès mêlant l'extrême-droite et la LDH à Montpellier