Politique
En Bref 14 août 2022

Separatisme : le préfet de l’Herault contre le séparatisme de l’Etat et de l’église ?

Image d'illustration ( capture d'écran issue d'une vidéo publiée le 6 avril 2021 sur le compte twitter "Préfet de la Drôme")

Le Préfet de l’Hérault Hugues Moutouh s’est illustré par sa participation ce jeudi 11 août à une messe catholique à l’ouverture des ferias de Beziers aux côtés du Maire d’extrême droite Robert Menard.

Hugues Moutouh, le très droitier préfet de l’Herault est connu pour ses persécutions de camps de roms et ses opinions très à droite. Il s’était illustré par une ferme dénonciation du séparatisme au nom de la laïcité n’hésitant pas à stigmatiser les musulmans et même à humer un “séparatisme” d’extrême gauche auprès de quelques zadistes. S’attaque-t-il désormais au “séparatisme” entre l’Etat et l’ Eglise, pourtant aux fondements de la laïcité ?Ce fervent défenseur de la laïcité vient en effet de se faire remarquer en train de célébrer ce jeudi 11 août une messe catholique à l’ouverture des ferias de Beziers aux côtés du Maire d’extrême droite Robert Menard (récemment converti a une synthèse du macronisme et du lepenisme).

Le symbole est pour le moins curieux : en effet ces messes (qui n’ont rien de traditionnelles) sont très polémiques. Instituées par Robert Menard, elle sont dénoncées pour leur manque de laïcité. Pourquoi infliger aux aficionados une messe, sous l’oeil bienveillant du maire dans un événement lourdement subventionné par les deniers publics ? Quid de la laïcité censée éviter que la promotion d’un culte ou l’autre soit faite par l’Etat ? Le fait que ce soit un maire catholique d’extrême droite qui en fasse la promotion est loin d’être anodine. Derrière ces messes c’est la promotion d’un national-conservatisme identitaire qui se profile.
C’est pour cela que la présence d’un préfet “défenseur des valeurs de la République” aux côtés de Robert Menard interroge. Si celui-ci est très bavard en ce qui concerne les violations présumées de la laïcité de la part de musulmans, s’afficher aux côtés d’un Maire d’extrême droite pour une messe catholique aux mépris des principes de base de la laïcité ne semble poser aucun problème. L’association montpelliéraine La Libre Pensée, spécialisée dans la défense des valeurs laïques, a annoncé dans un communiqué vouloir “s’adresser au gouvernement pour rappeler à l’ordre la Préfecture ainsi que les villes de Béziers, de Montpellier et la région Occitanie.”

Derrière la promotion quasi hystérique de la laïcité de la part du préfet se cache-t-il en réalité une adhésion aux thèses du national-catholicisme identitaire ?


ARTICLE SUIVANT :

Montpellier : rassemblement de soutien à la Palestine contre les bombardements israéliens